Retour

L'OTAN constate une envolée de la désinformation russe

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) accuse la Russie d'avoir intensifié sa campagne de désinformation depuis l'annexion de la Crimée, jusqu'alors ukrainienne, en 2014, a déclaré samedi dans un courrier électronique une porte-parole de l'alliance, Oana Lungescu, mettant en cause les médias Sputnik et RT.

L'OTAN a fait face à une augmentation marquée de la propagande et de la désinformation russes depuis l'annexion illégale de la Crimée par la Russie en 2014.

Oana Lungescu, porte-parole de l'OTAN

Elle a expliqué qu'un site internet créé par l'OTAN en 2014 répertoriait « 32 mythes russes sur l'OTAN systématiquement utilisés par Sputnik, RT et une série d'autres officines détenues ou contrôlées par le gouvernement russe ».

Elle a cité l'exemple récent de la publication par le site d'information russe life.ru d'un faux enregistrement d'une conversation entre le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, et une personne présentée comme le président ukrainien, Petro Porochenko.

« Une telle conversation n'a jamais eu lieu et il s'agit d'un exemple évident de désinformation », a-t-elle ajouté.

Le Kremlin, le gouvernement russe, RT, Sputnik et Life n'ont pas pu être joints dans l'immédiat pour commenter ces déclarations.

Les autorités russes ont par le passé nié chercher à s'immiscer dans les affaires internes d'autres États et les médias financés par l'État russe démentent faire la propagande du Kremlin, expliquant présenter un point de vue différent ignoré par les grands médias occidentaux.

Plus d'articles