Retour

L'ouragan Matthew quitte Cuba et se dirige vers les Bahamas

Soufflant à 205 km/h, l'ouragan Matthew devrait passer sur les Bahamas dans les prochaines heures, après avoir dévasté le sud d'Haïti mais laissé peu de dégâts dans l'est de Cuba.

Rétrogradé en catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson - qui compte 5 échelons - Matthew a causé la mort d'au moins onze personnes jusqu'ici dans les Caraïbes -¸dont cinq en Haïti et quatre en République dominicaine voisine.

Le centre américain de surveillance des ouragans (NHC) affirme que l'oeil de l'ouragan se trouvait dans la nuit à 30 km au nord-ouest de la pointe est de Cuba.

Lundi soir, 316 000 habitants de l'est de Cuba avaient été évacués, selon la Défense civile. Les autorités militaires américaines ont évacué les employés non essentiels de la base militaire et prison de Guantanamo.

Après les Bahamas, Matthew devrait toucher la Floride, où tous les comtés ont été placés en état d'urgence, à l'instar de la Caroline du Nord et de la Georgie.

La gouverneure de la Caroline du Sud a pour sa part ordonné l'évacuation des côtes de son État.

Le sud est coupé du nord en Haïti

Matthew a détruit des dizaines de maisons en Haïti et a entraîné l'évacuation de plusieurs milliers d'habitants. Il a également provoqué l'effondrement d'un pont.

Conséquence : le sud du pays, aux prises avec d'importantes inondations, est isolé du reste du pays. La route nationale numéro 2 - seul axe reliant Port-au-Prince à la péninsule sud du pays - a été coupée à la hauteur de Petit-Goave. Cela rend impossible l'acheminement des secours. 

Des villes inondées

Dans la troisième ville du pays, Les Cayes, des gens sont dans la rue, à la merci des éléments. Selon le directeur pour Haïti de l'ONG Heifer International, Hervil Cherubin, « la plupart des toits des maisons, des magasins, des stations-service sont tous partis ».

« Les entreprises près de l'océan ont totalement disparu, emportées », ajoute M. Cherubin, soulignant que des exploitations agricoles « ont disparu » et que des animaux d'élevage sont morts. Selon lui, les régions les plus touchées ne devraient être accessibles que samedi ou dimanche.

Pour sa part, en Haïti, Clarens Renois, a indiqué que des abris - écoles, églises et tentes - avaient été frappés par le vent et la pluie dans le sud du pays.

En entrevue à ICI RDI, la représentante de la Croix-Rouge canadienne en Haïti, Brigitte Gaillis, a expliqué qu'il est difficile d'établir un bilan des intempéries, « car les télécommunications sont tombées dans le sud d'Haïti ».

Les écoles resteront fermées jusqu'à lundi, mais les autorités haïtiennes n'ont pas évoqué les élections présidentielle et législatives prévues normalement dimanche.

Dans ce pays qui est le plus pauvre des Caraïbes, des milliers de personnes avaient été évacuées avant le passage de Matthew. Mais, craignant d'être pillés, de nombreux Haïtiens sont réticents à quitter leur maison.

La crainte de manquer d'eau potable

L'alimentation en eau potable constituera l'un des principaux problèmes du pays après le passage de l'ouragan. Des pays étrangers ont promis de venir en aide à Haïti.

La directrice des communications de l'UNICEF à Port-au-Prince, Cornelia Walther, a souligné en entrevue à ICI Radio-Canada Première que la propagation de maladies liées à la qualité de l'eau demeure une préoccupation des autorités. Elle souligne les cas de choléra qui ravagent déjà Haïti.

« Notre priorité est de s'assurer que les enfants aient assez d'eau potable », ajoute l'organisme par voie de communiqué.

L'île ne s'est toujours pas complètement relevée du séisme qui a fait 200 000 morts en 2010. De nombreux Haïtiens vivent toujours sous les tentes dressées après cette catastrophe.

La diaspora s'inquiète

La communauté haïtienne de Montréal est inquiète pour ses compatriotes vivant dans l'île des Caraïbes.

La radio haïtienne à Montréal CPAM dispose d'un studio à Tabarre, en banlieue de Port-au-Prince. Mais le directeur de CPAM affirme avoir de la difficulté à maintenir la communication avec son équipe en Haïti. « Le signal Internet et les lignes téléphoniques sont fragiles, affirme Jean Ernest Pierre, car les vents soufflent fort. » 

Le passage de Matthew sur la République dominicaine a provoqué la mort de quatre personnes et endommagé près de 200 maisons, ont annoncé les autorités locales. En Jamaïque, où les autorités craignaient dans un premier temps de gros dégâts, l'alerte a finalement été levée mardi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque