Retour

L'Union européenne, l'ONU et l'Union africaine veulent évacuer les migrants de Libye

La situation des migrants africains en Libye s'est imposée aux chefs d'État et de gouvernement réunis à la conférence Europe-Afrique, en Côte d'Ivoire.

L'Union européenne, les Nations unies et l'Union africaine se sont entendues pour évacuer le plus rapidement possible les migrants qui veulent rentrer chez eux. Une opération qui pourrait commencer dans les prochains jours.

Quelque 3800 migrants africains en Libye doivent être rapatriés d'urgence, a annoncé le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Les personnes en question, originaires majoritairement de l'Afrique de l'Ouest, ont été recensées dans un camp près de Tripoli, vivant dans des « conditions inhumaines », a affirmé Moussa Faki Mahamat lors de la conférence de presse finale du sommet.

« Mais il ne s'agit que d'un seul camp », a souligné M. Faki, indiquant que « le gouvernement libyen nous a dit qu'il y en a 42. Certainement qu'il y en a plus que cela. On parle de 400 000 à 700 000 migrants africains en Libye ».

La Libye rappelle qu'elle est une victime de l'immigration clandestine et non sa source, et qu'elle n'a pas les moyens d'y faire face.

Pendant qu'avait lieu cette rencontre internationale, les garde-côtes libyens ont sauvé une soixantaine de migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée sur des canots de fortune.

C'est une vidéo obtenue par CNN et dévoilant la situation des migrants vendus comme esclaves qui a suscité l'indignation et mobilisé les dirigeants internationaux.

Néanmoins, en avril dernier, un rapport de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) révélait qu’un nombre croissant de migrants transitant par la Libye sont vendus dans des « marchés aux esclaves » avant d'être soumis au travail forcé ou à l'exploitation sexuelle.

Avec les informations de Frédéric Nicoloff

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine