Retour

La Canadienne tuée dans l’attentat d’Istanbul vient de Milton en Ontario

La Canadienne tuée dans l'attentat d'Istanbul a été identifiée comme étant Alaa Al-Muhandis, de Milton en Ontario, a appris CBC.

et compréhensifAlaa Al-Muhandis fait partie des 39 personnes tuées dans l'attaque d'une discothèque d'Istanbul dans la nuit du Nouvel An.

Son frère, Mohammad Al-Muhandis, a confirmé la nouvelle à CBC en précisant que c'est le mari de sa soeur qui l'a appelé, lundi, pour le prévenir.

« Il m'a dit qu'elle était morte. Je ne sais même pas comment je vais annoncer ça à notre mère », a-t-il dit en entrevue, précisant qu'il était d'autant plus surpris qu'il ne savait pas que sa soeur était à Istanbul.

Il a ajouté que sa soeur avait passé les deux derniers mois en Jordanie chez une amie malade. Il dit lui avoir parlé pour la dernière fois le 29 ou le 30 décembre.

Alaa Al-Muhandis vivait avec son mari et leurs deux enfants à Milton en Ontario. Son mari a décrit son épouse comme « une personne sociable, aimante et optimiste. Elle était la mère de deux enfants adorables et une formidable épouse. » Il a indiqué qu'au terme de son séjour à Amman, elle avait décidé d'aller à Istanbul avec quelques amis pour célébrer le Nouvel An.

Des sources en Turquie ont confirmé qu'une femme nommée Alaa Al-Muhandis était au nombre des victimes du tireur qui s'est introduit dans le bar Reina, une heure après le début de la nouvelle année.

Les victimes proviennent de plusieurs pays : Turquie, Arabie Saoudite, Liban, Irak, Inde, France, Tunisie, Israël, Syrie, Belgique, Allemagne et Russie.

Le groupe armé État islamique (EI) a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Le tireur demeure recherché, mais l'agence de presse Dogan rapporte l'arrestation de huit personnes.

La police a dévoilé quelques photos de l'auteur présumé de l'attentat, qui serait originaire de l'Ouzbékistan ou du Kirghizistan. Le suspect serait arrivé près de la discothèque en taxi et aurait sorti sa mitraillette d'une valise avant d'entrer dans le bâtiment.

L'attaque de la discothèque Reina est survenue alors que l’armée turque mène depuis quatre mois des opérations militaires dans le nord de la Syrie afin d’y déloger des membres de l’EI et des miliciens kurdes.

Plus d'articles

Commentaires