Retour

La Chine met fin à sa politique de l’enfant unique

Les couples chinois sont désormais autorisés à avoir deux enfants. Le Parti communiste a officiellement annoncé jeudi la fin de sa politique de l'enfant unique, en vigueur depuis 1979.

Les autorités avaient déjà assoupli cette politique il y a deux ans, permettant aux Chinois d'avoir deux enfants à condition que l'un des parents soit lui-même enfant unique.

Cette décision vise à corriger le déséquilibre hommes-femmes avec des proportions inquiétantes de l'ordre de (116/100) au pays.

Selon Wang Feng, spécialiste chinois de la démographie, la décision changera le contexte familial de beaucoup de jeunes familles.

Elle ne devrait cependant pas avoir d'impact sur le vieillissement de la société, le taux de fécondité étant déjà en déclin et les allégements récents de la politique de l'enfant unique ayant engendrés moins de naissance qu'anticipées.

La Chine - le pays le plus peuplé de la planète avec son 1,4 milliard d'habitants - tente depuis quelques années d'assouplir les restrictions sur la planification familiale mises en place en 1979.

Il devait s'agir à l'époque de mesures temporaires pour freiner la croissance de la population et alléger la demande pour l'eau et d'autres ressources.

Après l'adoption de la politique, les couples ruraux ont obtenu la permission d'avoir un deuxième enfant, si le premier était une fille. Les membres des minorités ethniques pouvaient aussi avoir plus d'un enfant.

Les couples qui enfreignaient la règle de l'enfant unique écopaient d'amendes. Ceux qui travaillaient pour le gouvernement risquaient aussi de perdre leur emploi. 

Pékin estime que la politique de l'enfant unique a empêché quelque 400 millions de naissances, ce qui aurait permis à des familles de se sortir de la pauvreté en allégeant l'exploitation des ressources limitées du pays.

Plusieurs démographes sont toutefois d'avis que le taux de natalité aurait glissé même sans cette politique, face à l'augmentation de l'éducation et du niveau de vie des Chinois.

La politique de l'enfant unique avait donné lieu à des abus, comme les avortements forcés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine