Retour

La Chine tente de décrypter la stratégie de Trump à son égard

Avec son style intempestif et ses déclarations controversées, le nouveau président américain Donald Trump rend la tâche difficile à plusieurs dirigeants politiques, qui tentent d'anticiper les relations avec sa nouvelle administration.

La Chine, qui a subi les attaques de Donald Trump pendant la campagne électorale et depuis son élection, suit de près ses faits et gestes.

Le président américain a fait volte-face et a assuré, lors d'un échange téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping, jeudi, qu'il respecterait le principe de la « Chine unique ».

La Maison-Blanche affirme que « des représentants des États-Unis et de la Chine vont engager des discussions sur une série de questions intéressant les deux pays ».

Après s'être entretenu avec la présidente de Taïwan et avoir mis en colère la Chine, Donald Trump a expliqué en décembre qu'il n'était pas forcément tenu de se conformer au principe de la « Chine unique », en vigueur aux États-Unis depuis 40 ans.

Cette question est particulièrement sensible à Pékin où les autorités considèrent Taïwan comme une de leurs provinces et refuse de voir l'île accéder à l'indépendance.

À la télévision publique chinoise, Xi Jinping a affirmé avoir été sensible à l'engagement pris par Donald Trump.

Je crois que les États-Unis et la Chine sont des partenaires qui coopèrent et que nous pourrons, grâce à des efforts conjoints, améliorer nos relations à un niveau inédit.

Xi Jinping

« Le développement de la Chine et des États-Unis peuvent absolument être complémentaires et avancer de concert. Les deux parties peuvent absolument devenir de très bons partenaires de coopération », a ajouté le président.

Les milieux diplomatiques chinois restent toutefois sur les gardes. Notre correspondante à Pékin, Anyck Béraud, rapporte que chaque déclaration de l'administration Trump est analysée minutieusement par les autorités chinoises, qui tentent de décrypter la stratégie diplomatique américaine à l’égard de leur pays.

Plus d'articles