Retour

La fierté gaie marquée par le deuil aux États-Unis

Des rassemblements de la fierté gaie ont eu lieu dans plusieurs grandes villes, dimanche, dont un défilé à New York, où l'on inaugurera un monument en mémoire de la tuerie d'Orlando.

Le gouverneur de l'État a annoncé qu'un monument en mémoire de la tuerie dans la boîte de nuit gaie d'Orlando, en Floride, sera érigé. Il en a fait l'annonce juste avant le départ du défilé, qui a lieu sur la 5e Avenue à Manhattan, sous haute sécurité.

Une minute de silence a été observée, puis la marche a été ouverte par la propriétaire du club, Barbara Poma, et l'un des responsables de sa programmation, Neema Bahrami.

Autour de leur char, des scouts portaient 49 drapeaux orange - symbolisant la lutte contre les armes à feu - en souvenir des 49 victimes du 12 juin. 

Un annonceur présentant les dignitaires et invités a crié « L'amour, c'est l'amour. New York est Orlando ».

Plusieurs participants brandissaient des pancartes à l'effigie des victimes de la tuerie d'Orlando véhiculant des messages de tolérance.

Bon nombre d'élus étaient présents, tout comme la candidate démocrate Hillary Clinton.  « Il y a un an, l'amour triomphait dans notre plus haute cour. Et pourtant les Américains LGBT font encore face à trop de barrières.Continuons à manifester jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas », a-t-elle écrit sur Twitter

L'euphorie avait dominé le rassemblement il y a un an, alors que celui-ci était marqué par la toute récente légalisation du mariage homosexuel par la Cour suprême américaine. Cette fois, c'est le deuil et un discours de tolérance qui ont dominé la marche de la fierté.

San Francisco et Chicago ont aussi viré arc-en-ciel, couleur emblématique du drapeau de la fierté gaie.

Tuerie à Orlando

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine