Retour

La fusillade à Fort Lauderdale aurait été préméditée

L'ancien soldat américain qui a abattu cinq personnes vendredi à l'Aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood, en Floride, coopère avec la police. Il avait apparemment délibérément choisi cet endroit pour commettre son crime, ont annoncé, samedi, les autorités.

Il apparaît qu'il est venu ici pour mener cette attaque horrible.

George Piro, agent spécial du FBI

Esteban Santiago, un ex-militaire de 26 ans, a été formellement accusé samedi d'avoir procédé à des actes de violence dans un aéroport, d'avoir utilisé une arme à feu pour un crime violent et d'avoir causé la mort d'une personne à l'aide d'une arme à feu. Il devrait comparaître en cour lundi.

Le tireur avait répondu pendant plusieurs heures aux questions des enquêteurs dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué à la presse l'agent spécial du FBI en charge du bureau de Miami, George Piro.

Les autorités américaines avaient signalé plus tôt que la piste terroriste n'était pas écartée. Selon elles, tout indique que l'attentat était prémédité.

Nous examinons chaque angle, incluant celui du terrorisme.

George Piro, agent responsable du secteur de Miami pour le FBI

M. Piro a indiqué que les autorités recherchaient des indices dans plusieurs États américains.

Des responsables ont indiqué que le tireur disposait d'une arme de poing semi-automatique 9 mm.

Esteban Santiago était arrivé de l'Alaska peu avant 13 h, par un vol en correspondance. L'arme utilisée avait été enregistrée dans son bagage en soute, ce qui est légal aux États-Unis. Après avoir récupéré son arme, l'homme se serait rendu dans les toilettes pour la charger avant de passer à l'acte.

Il a ouvert le feu en direction de passagers qui attendaient leurs bagages. Outre les cinq morts, six personnes ont été blessées dans la fusillade et des dizaines d'autres ont été hospitalisées pour des blessures légères causées par le mouvement de panique qui a suivi.

Le frère du tireur déplore le permis d'arme de son frère

Esteban Santiago était un résident d'Anchorage, en Alaska. Selon son frère, le jeune homme était suivi par des médecins pour des problèmes de santé mentale. Ce dernier se demande d'ailleurs comment il se fait qu'Esteban Santiago fût toujours autorisé à posséder une arme.

Le gouvernement fédéral était au courant [de l'état d'Esteban] depuis des mois, ils l'ont évalué pendant un moment, mais ils n'ont rien fait

Bryan Santiago

Le tireur avait servi au sein de la Garde nationale de Porto Rico et de l’Alaska de 2007 à 2016, et avait notamment été déployé en Irak de 2010 à 2011, pendant la guerre.

Depuis son retour, son état psychologique et son comportement désordonné avaient soulevé l’inquiétude de ses proches et même du FBI, à qui l’homme avait confié en novembre qu'il entendait des voix lui demandant de se joindre au groupe armé État islamique (EI). Il croyait également que le gouvernement contrôlait son esprit et le forçait à regarder des enregistrements vidéo de l'EI.

Les agents avaient alors interrogé l'homme agité, a indiqué un responsable des autorités qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat, et l'ont emmené suivre une évaluation de santé mentale. Selon l'agent Piro, le suspect s'est présenté dans un bureau du FBI à Anchorage en novembre. Son comportement désordonné a conduit les agents à le confier à la police locale.

La police lui a alors confisqué temporairement une arme, avant de lui restituer par la suite. Le chef de la police d'Anchorage, Christopher Tolley, a dit ignorer s'il s'agissait de la même arme que celle qui a servi à la fusillade en Floride.

Les conclusions d’une enquête à son sujet avaient par la suite déterminé qu’il n’avait aucun lien avec des organisations terroristes.

Le frère du responsable de la fusillade est d'avis que le FBI « a échoué » et que l'attaque de Fort Lauderdale n'a pas été causée par quelqu'un d'anonyme.

Esteban Santiago était devenu père d'un petit garçon en septembre, selon une tante, Maria Luisa Ruiz, citée par le site NorthJersey.com. Elle a souligné elle aussi qu'il souffrait de troubles mentaux.

Il a semblé perdre la tête, il y a à peu près un mois. Il disait avoir des visions.

Maria Luisa Ruiz, tante de Santiago

En janvier 2016, Esteban Santiago a été accusé dans une affaire de violence conjugale, après qu'il eut endommagé une porte au domicile de son amie, à Anchorage, en tentant de forcer le passage dans la salle de bain.

La lente reprise des activités de l'aéroport s'est amorcée à 5 h. Plusieurs vols ont néanmoins été annulés ou reportés, alors que d'importantes files d'attente étaient signalées.

L'aérogare2, où s'est déroulé le drame, pourrait rouvrir avant la fin de la journée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine