Retour

La gauche revendique la victoire aux élections en Équateur

Lenin Moreno, dauphin du président socialiste sortant Rafael Correa, a revendiqué la victoire à l'élection présidentielle, dimanche, en Équateur. Mais l'ancien banquier Guillermo Lasso, soutenu par la droite, a contesté les résultats et réclamé un nouveau décompte.

Lenin Moreno a récolté 51,07 % des suffrages contre 48,93 % pour Guillermo Lasso, a annoncé la commission électorale après dépouillement de 92,67 % des bulletins.

La commission s'est cependant abstenue de proclamer un vainqueur.

« Ils jouent avec la volonté du peuple », a dit le candidat conservateur en se déclarant le véritable vainqueur du scrutin.

Ignorant ces réserves, Lenin Moreno a déjà célébré les résultats de l'élection avec ses partisans.

« À partir de maintenant, travaillons pour le pays! Nous tous! », a-t-il lancé à la foule rassemblée à Quito, la capitale.

Au premier tour, le 19 février, l'ancien vice-président, de 2007 à 2013, est arrivé en tête avec 39,35 % des voix. Il ne lui aurait fallu que 40 % pour être directement élu et s'épargner un second tour qui s'annonçait plus difficile du fait des reports de voix anticipés.

Après une décennie de « socialisme corréiste », et sur fond de récession économique liée à la baisse des cours du pétrole, les électeurs devaient trancher entre la poursuite des politiques du président sortant que porte Lenin Moreno, âgé de 64 ans et paraplégique depuis 1998, ou la rupture libérale qu'entend mener l'ancien président de la Banque de Guayaquil (1994-2012).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine