Retour

La journaliste suisse blessée à Mossoul est morte

La journaliste Véronique Robert, qui avait été rapatriée en France après avoir été touchée par l'explosion d'une mine dans la vieille ville de Mossoul, a succombé à ses blessures, a annoncé samedi France Télévisions.

Deux autres journalistes, l'Irakien Bakhtyiar Addad et le Français Stephan Villeneuve, ont également été tués par l'explosion.

Ils réalisaient un reportage sur la bataille de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, qui oppose les troupes irakiennes aux djihadistes du groupe armé État islamique (EI), pour le magazine Envoyé Spécial de France 2.

« C'est avec une très grande tristesse que la direction de l'information de France Télévisions vient d'apprendre le décès de la journaliste Véronique Robert suite aux blessures subies lors de l'explosion d'une mine à Mossoul », écrit le groupe télévisuel dans un communiqué.

« Opérée à Bagdad, la journaliste avait été transférée dans la nuit de jeudi à vendredi à l'hôpital de Percy, près de Paris », précise France Télévisions.

Un deuxième journaliste français, également touché lors de l'explosion, souffrait de blessures moins graves.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine