Retour

La majorité des Américains est contre le genou à terre

Bien que la majorité des Américains désapprouve les joueurs de football qui posent un genou à terre pour dénoncer le racisme, ils condamnent aussi la réaction du président Donald Trump face à ces protestations.

C’est ce qu’ont révélé deux sondages publiés vendredi, dans la foulée de la polémique entourant les sportifs américains.

Selon le sondage réalisé par la chaîne CBS News, 52 % des personnes interrogées sont contre le fait de défier l’hymne national américain en posant le genou à terre.

Toutefois, lorsque la chaîne CNN a demandé à des répondants s’ils jugeaient que les joueurs « agissaient mal », seulement 49 % ont répondu « oui » et 43 % ont plutôt estimé qu’ils faisaient le « bon choix ».

Le président américain s’est attiré la foudre des joueurs après avoir clamé lors d’un discours que ceux qui s’agenouillaient pendant l’hymne national étaient des « fils de putes ».

Il a poursuivi en insistant qu’ils devraient tous être congédiés sur-le-champ.

Une réaction que désapprouve la majorité des Américains, soit 48 % des personnes interrogées par CBS News et 60 % de celles interpellées par CNN.

La majorité des répondants ont aussi assuré qu’ils n’ont pas l’intention de boycotter les matchs de la Ligue nationale de football (NFL), comme l’a demandé Donald Trump sur Twitter.

Mouvement de protestation

La semaine dernière, des centaines de joueurs professionnels de football américain ont posé le genou à terre lors de l’hymne national en début de matchs. Un geste symbolique qui vise à dénoncer les violences policières contre les Noirs.

Après les propos de Trump, des joueurs, mais aussi des entraîneurs et deux grands commanditaires, se sont ralliés au mouvement.

Le propriétaire des Cowboys de Dallas, Jerry Jones, un fier partisan de Donald Trump, s’est lui aussi agenouillé lundi soir.

Un peu plus tôt, le président américain s’était livré à une joute verbale sur les réseaux sociaux, après avoir appris que le joueur de basketball Stephen Curry ne savait pas s'il allait se présenter à la traditionnelle visite de la Maison-Blanche.

D’autres vedettes du sport avaient réagi, dont la légende du basketball LeBron James qui a indiqué qu’aller « à la Maison-Blanche était un grand honneur, jusqu’à ce que vous [Donald Trump] arriviez! »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine