Retour

La Méditerranée continue d'avaler des migrants

Environ 90 migrants se sont vraisemblablement noyés vendredi dans les eaux glacées de la mer Méditerranée après que leur embarcation eut coulé au large des côtes libyennes, rapporte l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

S’adressant à des journalistes depuis Tunis, une porte-parole de l’agence onusienne, Olivia Headon, a indiqué que « dix corps ont échoué sur les côtes libyennes » à l’aube et que trois personnes avaient été rescapées.

« Deux des survivants ont nagé jusqu’à la côte, et une personne a été secourue par un pêcheur », a-t-elle précisé. « Ils ont estimé que 90 personnes se sont noyées après le chavirement, mais nous devons encore vérifier le nombre exact de personnes qui ont perdu la vie », a-t-elle ajouté.

La majorité des gens qui se trouvaient dans l'embarcation étaient d’origine pakistanaise, ont aussi indiqué les survivants. Selon Mme Headon, le nombre de migrants venant du Pakistan est effectivement en hausse depuis quelque temps.

Cette nouvelle tragédie démontre une fois de plus que le phénomène des migrants prêts à risquer leur vie à bord de bateaux de fortune pour atteindre l’Europe et fuir la misère ou des persécutions dans leur pays d’origine est loin de s’essouffler.

Depuis le début de 2018, 7240 migrants ont tenté leur chance de cette manière, et 243 y ont perdu la vie, selon les derniers chiffres publiés jeudi par l’OIM.

L’an dernier, un peu plus de 180 000 migrants ont tenté la traversée la Méditerranée, et 3100 sont morts en cours de route. Plus de 2800 d’entre eux ont péri au large de la Libye, devenue la route de prédilection pour atteindre l’Europe.

Le nombre de ces départs est toutefois en baisse depuis le mois de juillet, après que des pressions exercées par l’Union européenne et l’Italie eurent convaincu les autorités libyennes d’agir avec plus de fermeté pour empêcher ces départs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine