Retour

La nouvelle année sous le déluge aux États-Unis

Les inondations qui continuent de toucher les États du centre des États-Unis ont fait 27 morts depuis la fin de semaine dernière. Des centaines de résidents et de commerçants sont évacués. 

Les fleuves Missouri et Mississippi et la rivière Meramec ont atteint leur niveau maximal jeudi, mais cela n'empêche pas les plus petits cours d'eau de monter encore, menaçant de nouvelles ruptures de digues dans la région.

Des centaines d'habitations ont été submergées par les flots dans les villes d'Eureka, d'Arnold et de Pacific, dans le Missouri, et plusieurs autoroutes, devenues impraticables, ont été fermées.

« Il y a toujours de l'eau dehors. Il y a de l'eau partout », rapporte la porte-parole du département des Transports du Missouri. « Nous avons passé la nuit à déposer des sacs de sable pour tenter de retenir l'eau le plus possible, mais ça n'a pas suffi ».

Depuis la semaine dernière, d'intenses précipitations ont causé de sérieuses inondations au Missouri et en Illinois, entre autres. La montée des eaux y a atteint un niveau record en plus de 25 ans.

Dans ces deux États seulement, au moins 20 morts ont été rapportés en lien avec les inondations. La plupart des victimes ont été emportées à bord de leurs véhicules par les flots violents. 

Des pans entiers d'autoroutes importantes traversant l'État du Missouri ont été fermés à la circulation. La compagnie ferroviaire Amtrak n'assure plus la liaison entre Kansas City et Saint-Louis. Une partie du fleuve Mississippi a également été barrée et la traversée des péniches est interdite.

La ville de Saint-Louis, qui compte 300 000 habitants, n'a pas encore été touchée par la montée des eaux, qui se concentre pour l'instant dans les régions plus rurales des environs. La maire de Valley Park, en banlieue de la métropole, a toutefois ordonné l'évacuation de 350 à 400 maisons et commerces. Douze digues menaçaient encore de céder jeudi.

Inondations et panique

Les secours de la région sont dépassés. Dans la ville d'Eureka, au Missouri, les pompiers ont réalisé quelque 50 sauvetages en bateau depuis mardi.

« On voit des personnes stressées, impatientes, qui se mettent dans des situations dangereuses », explique Scott Barthelmass, porte-parole des pompiers d'Eureka.

Dans la ville d'Alton, en Illinois, les consignes d'évacuation ont semé la panique chez les commerçants, qui tentent de rapatrier le plus rapidement possible leurs marchandises dans des zones plus élevées. « On ne veut rien laisser ici », explique Tim Meeks, propriétaire d'une épicerie.

Mardi, le gouverneur du Missouri Jay Dixon avait appelé l'armée en renfort pour aider les secouristes, deux jours après avoir déclaré l'état d'urgence.

Jeudi, les États du Missouri, de l'Illinois, de l'Arkansas ainsi que l'est de l'Oklahoma s'attendaient à de nouvelles inondations. Selon les services météorologiques américains, les crues pourraient menacer bientôt les États du Sud, et la chute du mercure dans les jours à venir pourrait même geler les eaux d'inondations dans le Missouri et l'Illinois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine