Retour

La police australienne affirme avoir déjoué un complot terroriste

La police australienne a annoncé l'arrestation de sept personnes lors d'une opération. Elle a permis de déjouer ce que les autorités présentent comme un complot terroriste qui visait le centre de Melbourne.

Selon le chef de la police de l’État de Victoria, Graham Ashton, ces personnes voulaient notamment s’attaquer à la gare Flinders Street, à la place de la Fédération et à la cathédrale Saint-Paul, des lieux emblématiques de Melbourne. Les policiers affirment que l’attaque aurait été menée avec explosifs, « probablement le jour de Noël ».

Cinq des sept suspects demeurent détenus. Quatre d’entre eux sont nés en Australie et appartiennent à une famille d’origine libanaise, tandis que le cinquième, un citoyen australien, est né en Égypte. Ils sont tous dans la vingtaine.

« Nous considérons qu'ils se sont certainement autoradicalisés, mais inspirés par [le groupe armé] État islamique et la propagande de l'EI », a précisé le chef de police.

M. Ashton a ajouté que les suspects étaient surveillés depuis un certain temps. Il croit que les perquisitions de jeudi soir et vendredi matin, heure locale, ont permis de mettre fin à la menace terroriste.

Lors de ces perquisitions, les policiers ont découvert le nécessaire pour assembler une bombe artisanale qui aurait pu blesser ou tuer un bon nombre de gens, a affirmé le chef de police.

Les cinq suspects seront présentés à un juge vendredi.

Le premier ministre de l'État, Daniel Andrews, a annoncé que la présence policière serait accrue dans les rues de Melbourne le 25 décembre afin que la population se sente en sécurité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine