Retour

La présidente du Brésil nomme un nouveau ministre de la Justice

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a nommé lundi son deuxième ministre de la Justice en un mois, a annoncé le gouvernement lundi, sur fond d'aggravation de la crise politique.

Des centaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans les grandes villes du Brésil pour exiger le départ de la présidente, menacée par une procédure de destitution sur fond d'accusation de corruption, de crise économique et d'incertitude politique.

Dilma Rousseff a annoncé que le procureur Eugenio Jose Guilherme de Aragao remplacerait Wellington Cesar Lima, qui avait été désigné le 29 février.

La Cour suprême brésilienne avait décidé par voie de référé de bloquer la nomination de Cesar Lima, qui devait lui-même succéder à Jose Eduardo Cardozo, lequel avait dû démissionner, las des attaques venant de sa propre formation politique, le Parti des travailleurs.

Au sein du Parti des travailleurs, on reprochait au ministre de la Justice démissionnaire de ne pas être parvenu à contrôler ce que certains qualifient de chasse aux sorcières visant l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine