Retour

La prison à vie pour l'auteur d'un attentat terroriste visant des musulmans à Londres

Le Britannique qui a attaqué des musulmans à la voiture-bélier le 19 juin dernier, à Londres, a été condamné vendredi à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération avant 43 ans.

Darren Osborne avait utilisé une camionnette louée pour foncer sur une foule de pèlerins sortant d’une mosquée du quartier de Finsbury Park, tuant un homme de 51 ans et blessant 12 autres personnes.

Après neuf jours de procès et une heure de délibérations, le jury appelé à le juger l’a reconnu coupable jeudi des accusations de meurtre et de tentatives de meurtre déposées contre lui.

En rendant sa sentence, la juge Bobbie Cheema-Grubb a conclu que M. Osborne s’est « rapidement radicalisé » en consultant des sites Internet tenus par des groupes d’extrême droite ou islamophobes sur Internet.

Selon la preuve présentée au procès, Osborne est devenu obsédé par les musulmans après avoir regardé la série dramatique Three Girls, présentée quelques semaines auparavant par BBC.

Cette série revenait sur le scandale sexuel de Rochdale, dans le cadre duquel des dizaines de jeunes filles ont été agressées sexuellement par des hommes britanno-pakistanais.

La police de Londres avait retrouvé dans la camionnette louée par Osborne une lettre dans laquelle il associait les musulmans à des « violeurs », des « sauvages », qui « s’en prenaient à des enfants ».

Avant le prononcé de la sentence, la fille de la victime, un dénommé Makhram Ali, s’était adressée au tribunal pour témoigner des « cauchemars récurrents » dont elle souffre depuis le drame qui a bouleversé sa vie.

Makhram Ali était marié et avait six enfants.

Osborne, qui a un lourd passé judiciaire, avait plaidé non coupable aux accusations portées contre lui, en arguant que la camionnette était conduite par un autre homme.

La juge Cheema-Grubb lui a lancé vendredi que les jurés avaient vu clair dans son jeu. Cette défense, a-t-elle dit, n’était qu’un « ultime effort pathétique pour les tromper ».

« Que Dieu vous bénisse. Merci », s’est borné à dire le meurtrier après le prononcé de la sentence, avant de prendre le chemin de la prison.

L’attaque perpétrée par Darren Osborne était survenue dans un climat particulièrement tendu au Royaume-Uni.

Trois attentats revendiqués par le groupe armé État islamique avaient fait 35 morts et des dizaines de blessés dans les trois mois précédents.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine