Retour

La rencontre Trump-Kim aura bien lieu le 12 juin à Singapour, dit Washington

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se rencontreront le 12 juin à Singapour (11 juin, 21 h, heure de Washington), a annoncé la Maison-Blanche lundi, en précisant que les préparatifs du sommet se déroulaient bien.

« Nous nous préparons activement [pour ce sommet] », a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de M. Trump, affirmant que des « progrès significatifs » avaient été enregistrés dans les discussions avec Pyongyang.

« Notre politique n'a pas changé, nous ne ferons pas baisser la pression tant qu'il n'y aura pas de dénucléarisation », a-t-elle assuré.

De son côté, Kim Jong-un veut « aller vers une dénucléarisation de la péninsule coréenne », mais par un processus « étape par étape ». Le régime nord-coréen a d'ailleurs publiquement affirmé refuser tout désarmement « unilatéral ».

Dans une nouvelle manifestation de la détente spectaculaire entre Washington et Pyongyang, le président américain s'est entretenu vendredi dans le bureau ovale avec le général Kim Yong-chol, porteur d'une lettre personnelle du dirigeant nord-coréen.

Le président américain avait annoncé la semaine passée que la rencontre avec Kim Jong-un, qu'il avait dans un premier temps annulée, se tiendrait finalement le 12 juin, à la date initialement prévue.

Singapour a délimité une « zone spéciale » au coeur de son territoire, du 10 au 14 juin, en vue de ce sommet historique.

Le gouvernement de la ville-État a indiqué que ce périmètre engloberait les quartiers de Tanglin, Newton et Orchard, où sont situés le ministère des Affaires étrangères, l'ambassade des États-Unis et plusieurs grands hôtels comme le Shangri-La, déjà mentionné comme lieu possible pour la rencontre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité