Les forces russes présentes en Syrie et les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont signé un accord, le premier du genre, qui prévoit notamment que les forces russes formeront les combattants kurdes aux tactiques de combat et aux armes modernes.

La formation militaire se tiendra prochainement dans un nouveau camp à Afrine, dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie.

Les troupes russes sont déjà arrivées à l'emplacement de la base, avec des véhicules de transport de troupes et des véhicules blindés, a précisé le porte-parole de l'YPG, Redur Xelil, pour qui cette coopération représente « un pas positif dans la lutte contre le terrorisme ».

Les Kurdes sont habituellement soutenus par les États-Unis dans la lutte contre le groupe armé État islamique (EI), alors que la Russie appuie le régime de Bachar Al-Assad.

Cet accord survient au moment où Moscou s’est rapproché de la Turquie, qui cherche à contrer la progression territoriale des YPG, qu’elle considère comme une extension du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

La guerre fait rage en Syrie depuis mars 2011, lorsque des manifestations prodémocratie se sont terminées en bain de sang. Elle a fait jusqu’à présent plus de 320 000 morts.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine