Cette semaine, dans notre coup d'oeil sur l'actualité internationale : de la brume sur la Malaisie, un paresseux suspendu à un fil électrique et la Californie ravagée par des incendies.

SAMEDI 12 SEPTEMBRE, PANAMA

Un paresseux se promène le long d'un fil électrique à El Valle, dans la province de Cocle. REUTERS/Carlos Jasso

DIMANCHE 13 SEPTEMBRE, MALAISIE

Une femme nage dans une piscine sur un toit en face des tours Petronas enveloppées par la brume, à Kuala Lumpur. Cette brume est causée par des incendies de forêts et de terres agricoles provoqués par la culture sur brûlis, en Indonésie voisine. Cette technique primitive et illégale est utilisée comme moyen de défrichement et de fertilisation dans les zones tropicales, pour laisser place à diverses cultures. REUTERS/Olivia Harris

LUNDI 14 SEPTEMBRE, ÉTATS-UNIS

Robert Hooper, épuisé après plusieurs jours sans sommeil, est envahi par l'émotion en regardant sa propriété brûlée par l'incendie baptisé « Fire Valley », près de Middleton, en Californie, une zone frappée par la sécheresse. Les incendies en Californie du Nord ont fait cinq morts et brûlé au moins 800 maisons. REUTERS/David Ryder

MARDI 15 SEPTEMBRE, GRÈCE

Yasmine, une migrante syrienne de 6 ans, pleure sur la plage après son arrivée sur l'île grecque de Lesbos. La petite fille a dit que les hommes qui ont amené sa famille à travers la mer étroite entre Bodrum, en Turquie, et l'île touristique grecque ont jeté la robe que sa grand-mère lui avait donnée. La traversée entre ces pays n'est que le début pour Yasmine et pour d'autres familles migrantes. REUTERS/Zohra Bensemra 

MERCREDI 16 SEPTEMBRE, MEXIQUE

Des troupes portent des cartes colorées lors d'un défilé militaire célébrant le jour de l'indépendance, sur la place centrale de la ville de Mexico, le Zocalo. REUTERS/Edgard Garrido 

JEUDI 17 SEPTEMBRE, CHILI

Au nord de Santiago, des navires ont été déposés sur les quais par des vagues géantes après un tremblement de terre qui a frappé les régions du centre du pays. Les résidents ont passé les décombres au crible et sauvé ce qu'ils pouvaient de maisons détruites par le séisme d'une magnitude de 8,3, qui a tué 11 personnes. REUTERS/Ivan Alvarado

VENDREDI 18 SEPTEMBRE, CROATIE

Les migrants se bousculent à travers la fenêtre d'un train à la gare de Beli Manastir. Le nombre de migrants en Europe doit augmenter dans les prochains jours. L'ONU exhorte donc l'Union européenne à saisir une dernière chance de résoudre la crise des réfugiés la semaine prochaine. REUTERS/Laszlo Balogh

Plus d'articles

Commentaires