Cette semaine, dans notre coup d'œil sur l'actualité internationale : un mariage pas comme les autres en Hongrie, un égoportrait transnational en Amérique et le plus gros bateau de croisière du monde en France.

SAMEDI 13 FÉVRIER, BRÉSIL

Un soldat brésilien console un garçon à Sao Sebastiao en banlieue de Brasilia durant une journée nationale de mobilisation contre le virus Zika. Reuters/Adriano Machado

DIMANCHE 14 FÉVRIER, HONGRIE

Un invité qui prend de la place... Merrylu Casselly et Jozsef Richter, deux artistes de cirque, posent avec un éléphant lors de leur mariage devant la basilique Saint-Étienne de Pes, à Budapest. La photo ne dit pas si le pachyderme était invité à la soirée dansante. Reuters/Laszlo Balogh

LUNDI 15 FÉVRIER, SINGAPOUR

Les Aigles noirs, une équipe d'acrobatie aérienne de la Corée du Sud, effectue une manoeuvre risquée au cours d'un spectacle au Salon aéronautique de Singapour. Reuters/Edgar Su

MARDI 16 FÉVRIER, MEXIQUE

Une famille d'origine mexicaine - mais en partie exilée aux États-Unis - pose des deux côtés de la frontière dans le cadre d'une manifestation binationale en faveur des immigrants à Ciudad Juarez (Chihuaha) et à El Paso (Texas). Reuters/Jose Luis Gonzales

MERCREDI 17 FÉVRIER, ÉTATS-UNIS

Le plus beau chien du monde? JC, un braque allemand, et sa propriétaire Valerie Nunes Atkinson prennent la pose après que celui-ci eut remporté le premier prix à la 140e édition du très réputé concours canin Westminster Kennel Club Dog, qui se tenait au Madison Square Garden de New York. Reuters/Brendan McDermid

JEUDI 18 FÉVRIER, FRANCE

Voici le plus gros bateau de croisière du monde! Le Harmony of the Seas du groupe Royal Caribbean se trouve actuellement aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire, où les travailleurs mettent la touche finale à sa construction. Reuters/Stephane Mah

VENDREDI 19 FÉVRIER, ROYAUME-UNI

Des mannequins portent des masques à gaz lors d'une manifestation organisée par l'association de défense des droits des animaux PETA contre l'utilisation de la fourrure dans la création de vêtements, à la Semaine de la mode de Londres. Reuters/Neil Hall

Plus d'articles