Retour

La transformation de l'Afghanistan en 8 graphiques

Il y a 15 ans, les États-Unis et des pays de l'OTAN lançaient une vaste intervention militaire en Afghanistan pour retrouver Oussama ben Laden dans la foulée des attentats du World Trade Center. Une guerre qui a duré jusqu'en 2014, avec le retrait officiel des troupes étrangères, même s'il en reste quelques-unes. Éducation, condition féminine, pauvreté : qu'est devenu ce pays? La réponse en graphiques.

Éducation

Sur le plan de l'éducation, le taux d'alphabétisation était de 31,7 % en 2011 comparativement à 85,2 % dans le monde, selon les données de l'UNESCO.

Aucune donnée n'est disponible sur la scolarisation des enfants durant le règne des talibans, de 1996 à 2001. Mais on sait que les jeunes étaient nettement moins nombreux sur les bancs de l'école, et les fillettes quasi absentes.

Aujourd'hui, l'égalité n'est pas atteinte. Il y a environ deux filles pour trois garçons inscrits au primaire et au secondaire.

Condition féminine

Le marché de l'emploi est toujours un monde d'hommes en Afghanistan. Le taux d'emploi des Afghanes a légèrement progressé depuis 2001, passant de 11 % à 13,7 % en 2014.

À l'Assemblée nationale afghane, 27,7 % des députés sont des femmes, soit une proportion supérieure à la moyenne mondiale de 22,9 %. L'Afghanistan dépasse même le Canada, qui compte 26 % de femmes au Parlement (2015).

Il est à noter que les données ne sont disponibles qu'à partir de 2005, puisque ce n'est qu'en 2004 que l'Afghanistan a connu les premières élections présidentielles de son histoire.

Pauvreté

Au chapitre des conditions de vie, l'accès à l'eau potable s'est amélioré, même si près d'un Afghan sur deux n'y a toujours pas accès.

Les trois quarts des Afghans ont un téléphone mobile, un pourcentage en nette progression, mais qui reste plus faible qu'ailleurs dans le monde (97 %).

L'espérance de vie s'est améliorée, mais les Afghans vivent toujours moins longtemps par rapport à la moyenne mondiale. En fait, 10 ans de moins.

L'Afghanistan est le pays qui a reçu le plus d'aide publique au développement en chiffres absolus, en 2014. Mais les sommes sont en baisse depuis 2011.

Cet été, le gouvernement Trudeau a annoncé un soutien financier plus généreux pour l'Afghanistan, soit 465 millions de dollars sur trois ans, afin d'assurer la sécurité et l'aide au développement.

L'Afghanistan, 15 ans plus tard

Plus d'articles