Retour

La Turquie lance un mandat d'arrêt contre un ancien responsable de la CIA

La justice turque a lancé un mandat d'arrêt contre Graham Fuller, un ancien responsable de la CIA que les autorités du pays soupçonnent d'être impliqué dans la tentative de putsch de juillet 2016.

Il est notamment accusé d'avoir violé la Constitution turque, d'avoir tenté de renverser le gouvernement et d'avoir fait de l'espionnage.

Ankara impute la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016 au prédicateur Fethullah Gülen. Or, Graham Fuller est surtout connu en Turquie pour avoir soutenu la demande de résidence aux États-Unis de M. Gülen.

Le prédicateur, qui dément toute implication dans le coup d'État, est installé aux États-Unis, et Washington n'a pas donné suite aux demandes répétées d'extradition formulées par Ankara.

Les relations entre Ankara et Washington, deux alliés au sein de l'OTAN, se sont fortement tendues depuis le putsch raté. Les tensions sont montées d'un cran, ces dernières semaines, à cause d'un procès, à New York, portant sur le contournement des sanctions américaines contre l'Iran.

Reza Zarrab est un témoin clé dans le procès du banquier turc Mehmet Hakan Atilla, avec lequel il aurait travaillé pour aider l'Iran à blanchir de l'argent.

Dans son témoignage à New York, M. Zarrab a affirmé que lui et le président turc Reccep Tayip Erdogan auraient mené un complot international de blanchiment d'argent entre 2010 et 2015. Ces opérations auraient permis à l'Iran d'accéder aux marchés mondiaux malgré les sanctions américaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine