Retour

Laitues contaminées à l'E. coli : la bactérie provenait de l'Arizona

De l'eau contaminée provenant d'un canal d'irrigation semble être la source d'une éclosion de la bactérie E. coli ayant contaminé des têtes de laitue romaine aux États-Unis et au Canada, ont annoncé des responsables des services de santé.

Environ 200 Américains sont tombés malades après l'éclosion, et cinq personnes sont décédées des suites de l'infection. Au Canada, aucun décès n'a été rapporté, mais l'Agence de santé publique du Canada indique dans son rapport final sur cette éclosion qu'un individu a dû être hospitalisé parmi les huit cas d'infection similaires. Un cas a été signalé en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec, alors que la Saskatchewan en a eu deux et l'Ontario, trois.

L'éclosion, qui s'est produite ce printemps, est maintenant terminée, ont annoncé les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies.

Les cas signalés dans 36 États américains et dans cinq provinces canadiennes sont tous liés à des têtes de laitue romaine cultivées à Yuma, en Arizona, d'où provient la majorité des laitues de cette variété vendues aux États-Unis pendant l'hiver.

Jeudi, les autorités sanitaires ont fait savoir que la souche de bactéries responsable de l'éclosion avait été découverte dans un canal d'irrigation de la région de Yuma. On ignore encore comment la bactérie s'est retrouvée dans le canal, et si une autre contamination s'est produite ailleurs.

L'éclosion de la bactérie E. coli est la plus importante à survenir aux États-Unis en plus d'une décennie. En 2006, des épinards cultivés en Californie avaient été contaminés par des cochons sauvages qui avaient répandu de l'eau possiblement infectée par du bétail.

La bactérie E. coli peut provoquer des nausées, des vomissements, des maux de tête, de la fièvre, des crampes d'estomac, voire des diarrhées.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle