Retour

Le bilan de l'attentat en Somalie grimpe à 358 morts

Le bilan du double attentat à la voiture piégée qui a ébranlé le centre de Mogadiscio le 14 octobre dernier s'est alourdi, a-t-on appris. Les déflagrations ont fait au moins 358 morts, 228 blessés et 56 disparus. Au lendemain des attaques, le ministère somalien de l'Information faisait état de 276 morts.

Parmi les blessés, 122 personnes ont été envoyées par avion pour être soignés dans des hôpitaux de Turquie, du Soudan et du Kenya, indiquent les autorités.

La première explosion avait eu lieu dans un secteur très fréquenté de la capitale. La déflagration d’un camion avait fortement endommagé plusieurs bâtiments, mis le feu à des dizaines de véhicules et laissé de nombreux corps brûlés ou déchiquetés.

Deux heures plus tard, un autre véhicule piégé avait explosé dans le quartier de Medina.

Ce double attentat, qualifié du plus meurtrier de l'histoire de la Somalie, n’a pas été revendiqué. Les autorités n’ont toutefois aucun doute que les islamistes du groupe Al-Shabab en sont responsables.

Le groupe djihadiste multiplie ce genre d’attaques depuis des mois à Mogadiscio. Il cherche depuis 10 ans à renverser le gouvernement soutenu par les pays occidentaux et 22 000 hommes de l’Union africaine, afin d’imposer une version stricte de l’islam en Somalie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine