En Haïti, on a dénombré depuis le début de l'année plus de 6000 personnes infectées par le choléra, qui cause en moyenne 37 morts chaque mois, selon les dernières données dévoilées par les autorités.

Le choléra a fait son apparition en Haïti en octobre 2010. Plus de 9000 personnes en sont mortes.

Depuis l'arrivée de la maladie dans ce pays en 2010, plus de 770 000 personnes ont été infectées, soit environ 7 % de la population.

Un porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Gregory Hartl, estime que le choléra est endémique au pays, c'est-à-dire qu'il resurgit de façon régulière.

De son côté, Afsar Ali, un chercheur de l'Université de Floride qui a étudié l'épidémie, a observé que la bactérie du choléra s'est enracinée dans les rivières, les estuaires et les côtes. « Une fois que le choléra s'enracine dans le réservoir aquatique d'un pays, il devient difficile de l'éradiquer », a-t-il expliqué.

Plus optimiste, le docteur Joseph Donald François, qui coordonne la campagne contre l'épidémie au ministère haïtien de la Santé, estime qu'il est possible de venir à bout du choléra d'ici 2022, en précisant tout de même que la bataille contre l'épidémie est sous-financée.

Selon un rapport de l'ONU publié en novembre, seulement 307 millions des 2,2 milliards de dollars annoncés en 2013 ont été injectés dans la lutte contre le choléra.

Sur plus de 200 organisations internationales présentes durant la première année de l'épidémie, il n'en reste qu'une douzaine.

De plus, les experts en santé publique craignent que les ressources allouées à la lutte contre le choléra ne soient réorientées pour faire face à d'autres défis, comme celui de la propagation du virus Zika.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine