Retour

Le décret Trump : une menace à la sécurité, dit un avocat

Le décret de l'administration Trump renforçant le contrôle aux frontières amène davantage de réfugiés au Canada et menace la sécurité aux États-Unis, selon un avocat en immigration de Saskatoon.

Me Chris Veeman représente un réfugié afghan qui a récemment pris l’avion des États-Unis jusqu’au Canada. Il s’agit de l’un des demandeurs d’asile qui a réussi à traverser la frontière vers la Saskatchewan, le Manitoba ou d’autres provinces.

« C’est comme si les États-Unis disaient : "Nous ne voulons pas de musulmans aux États-Unis." », déplore Me Veeman. Selon lui, le décret de l’administration Trump, qui interdit temporairement l'arrivée aux États-Unis de ressortissants de sept pays à majorité musulmane, risque d’attiser la flamme terroriste.

Ça envoie un très mauvais message au reste du monde. Je crois que ça va alimenter le terrorisme et non le combattre.

Me Chris Veeman, avocat en immigration

Le nombre de demandeurs d’asile déjà en hausse

Le nombre de personnes demandant le statut de réfugié à la frontière saskatchewanaise avait augmenté avant la signature du décret. En 2016, l’Agence des services frontaliers du Canada a dénombré 29 demandes d’asile en Saskatchewan, dont 26 à la frontière canado-américaine. Trois personnes avaient fait une telle demande en 2015, dont deux demandes à la frontière terrestre.

Des données pour 2017 ne sont pas encore disponibles.

Avec des informations de Jason Warick, CBC News

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les animaux les plus laids





Rabais de la semaine