Retour

Le démantèlement de la « jungle » de Calais se poursuit sur fond de brasiers

L'évacuation de « la jungle » de Calais se poursuit dans le nord de la France pendant que des incendies étaient allumés aux quatre coins du bidonville. Malgré ces incendies qui mobilisent de nombreux pompiers et membres des forces de l'ordre, les derniers migrants du camp devraient avoir été évacués avant la fin de cette troisième journée d'évacuation, selon les autorités françaises.

« On estime à 1000 le nombre de personnes encore présentes [...] et qui vont partir », a affirmé la représentante de l'État, Fabienne Buccio, qui s'est dite « optimiste » en parlant du démantèlement complet du camp qui devait durer une semaine.

Le nombre avancé par Mme Buccio suggère que l'évacuation s'est déroulée rapidement puisque de 6400 à 8100 personnes se trouvaient dans le camp au début de l'opération, lundi.

« On est en capacité de fermer le dispositif de sas dès ce soir », a déclaré Fabienne Buccio. « Il n'y a plus personne sur le camp. Tout le monde est à l'abri. Après la prise en charge des derniers migrants, le dispositif s'arrête. »

Pendant que les évacuations continuaient de se dérouler dans le calme, des incendies volontaires se multipliaient, dégageant d'épaisses colonnes de fumée noire. 

Plusieurs migrants s'empressaient de vider leur abri de leurs effets personnels, pendant que d'autres sortaient des bonbonnes de gaz du camp pour éviter des explosions.

Les pompiers peinent à contenir tous les foyers d'incendie.

« Ça va durer comme ça jusqu'à la nuit », a soupiré un migrant soudanais du nom d'Ahmed. « C'est mal et c'est bien, parce qu'ici ce n'est vraiment pas un endroit pour vivre », a confié l'adolescent en regardant les flammes avec résignation.

Au cours de la nuit précédente, des incendies avaient été maîtrisés par les pompiers, qui avaient toutefois dû être accompagnés par les forces de l'ordre. « Nous avons été caillassés et avons dû intervenir protégés par les forces de police », a expliqué à l'AFP un pompier. Chauffée par les incendies, une bonbonne de gaz a explosé au cours de la nuit, blessant un migrant aux tympans.

Ces incendies ne constitueraient pas des gestes de protestation contre les autorités, mais s'expliqueraient par une « tradition, notamment pour certaines communautés, qui mettent le feu à leur habitation au moment de la quitter », selon les autorités locales.

Des mineurs désemparés

La présidente de l'ONG Save the Children, Carolyn Miles, demande aux autorités françaises d'assurer la sécurité des enfants, qualifiant leur situation d'« effrayante ». Le centre de transit compte deux files distinctes pour les migrants mineurs voulant gagner le Royaume-Uni et les adultes afin d'éviter les bousculades.

Certains migrants ne cachent toutefois pas leur amertume. « Je suis un enfant, j'ai 17 ans, et on ne me respecte pas bien : j'ai été dégagé de la file des mineurs. La France n'est pas bien! » se plaint un Afghan, dont le visage, sillonné de rides, lui donne l'allure d'un trentenaire.

Mokaissi, une Soudanaise de 16 ans, et son cousin Abdoul viennent aussi d'être rejetés de la file des mineurs en raison de leur incapacité à fournir des papiers prouvant leur âge.

« On nous a dit de prendre le bus pour faire une demande dans un centre. Mais quel bus? Quel centre? Où est-ce qu'il faut aller? » Mais plutôt que de regagner la file des adultes, ils rebroussent chemin. « On retourne dans la jungle ».

De nombreux migrants originaires d'Érythrée, du Soudan et d'Afghanistan sont arrivés à Calais au péril de leur vie dans l'espoir de gagner le Royaume-Uni qui ne se trouve qu'à 25 km de la côte française. Les migrants entassés dans la « jungle » espéraient gagner le Royaume-Uni, où les emplois sont plus nombreux.

« Ce qui est en train de se passer à Calais, c'est un beau visage de la France », a commenté mercredi le premier ministre Manuel Valls. « On a une opération humanitaire qui est menée en tenant compte d'hommes et de femmes qui fuient la guerre et qui demandent l'asile, et qui est menée aussi avec fermeté. »

Plus d'articles