Le président américain Donald Trump a apposé sa signature, samedi, sur un décret imposant des restrictions aux membres de son administration qui souhaiteraient se livrer à des activités de lobbying après leur mandat. Il remplit ainsi une promesse qu'il avait lancée en pleine campagne électorale.

Les nouveaux fonctionnaires devront ainsi attendre cinq ans après avoir quitté l'administration Trump pour exercer une activité de lobbying auprès de leur ancienne agence. Ceux qui auraient également aimé conseiller un pays étranger dans un futur éloigné se voient imposer une interdiction à vie de le faire, indique le décret publié par la Maison-Blanche.

Son prédécesseur Barack Obama avait auparavant interdit les activités de lobbying à tout fonctionnaire pendant les deux années suivant la fin d'un mandat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine