Retour

Le Hamas cède le contrôle des frontières de Gaza à l’Autorité palestinienne

Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis une dizaine d'années, a cédé mercredi le contrôle des points de passage vers l'Égypte et Israël à l'Autorité palestinienne, en vertu de l'accord de réconciliation conclu avec le Fatah.

La remise à l’Autorité palestinienne des postes frontières de Rafah avec l’Égypte et de Kerem Shalom avec Israël s’est déroulée lors d’une cérémonie, mercredi matin, en présence du ministre palestinien pour les postes frontières, Nazmi Mouhanna et de son homologue du Hamas.

Un autre point de contrôle, entre la bande de Gaza et Israël, a aussi été remis aux officiers de l’Autorité palestinienne, selon l’Agence France-Presse.

Selon le ministre de l'Habitat de l'Autorité palestinienne, le Hamas a désormais cédé le contrôle de toutes les frontières qui jouxtent la bande de Gaza, une bande de terre de 41 kilomètres de long nichée entre la Méditerranée, l’Égypte et Israël.

Selon l’entente conclue cet automne sous l’égide du gouvernement égyptien, l’Autorité palestinienne, dirigée par le président Mahmoud Abbas, doit prendre le contrôle total de la bande de Gaza d’ici le 1er décembre prochain.

Vers un gouvernement d'union nationale

Le 12 octobre dernier, l’Autorité palestinienne et le mouvement islamique Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007 après en avoir chassé le Fatah, ont annoncé contre toute attente qu’ils se réconciliaient.

Le déploiement de 3000 policiers de l’Autorité palestinienne dans Gaza constituait la première étape de cette normalisation entre les deux frères ennemis.

Les deux camps doivent se réunir au Caire le 21 novembre prochain pour poursuivre les travaux de réconciliation en vue de la formation d’un gouvernement d’unité nationale.

L’Autorité palestinienne, reconnue par la communauté internationale comme l’entité gouvernante officielle dans les territoires palestiniens, est dirigée par le Fatah qui, depuis 2007, n'exerçait plus son pouvoir qu’en Cisjordanie, un territoire occupé par Israël et isolé de la bande de Gaza par plusieurs dizaines de kilomètres.

Considéré comme un groupe terroriste par les États-Unis, Israël et l’Union européenne, le Hamas est en état de siège dans la bande de Gaza depuis 10 ans. Les 1,9 million de Palestiniens qui y vivent ont été mis à rude épreuve par les guerres entre le Hamas et Israël, ainsi que le fort chômage, les pénuries d’eau et la pauvreté.

Israël, qui impose un blocus à la bande de Gaza depuis une décennie, affirme avoir pour seul interlocuteur l'Autorité palestinienne et estime que la réconciliation passe par un désarmement du Hamas, qui devra aussi rompre ses relations avec l'Iran et reconnaître l’État d’Israël.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine