Plusieurs tremblements de terre de magnitude allant jusqu'à 6,5 ont fait au moins 9 morts et des centaines de blessés dans le sud-ouest du Japon.

Plusieurs dizaines de maisons ont été détruites et plusieurs incendies se sont déclarés dans la région de Kumamoto, sur l'île de Kyushu. Au moins 16 000 foyers ont été privés d'électricité et des coupures de gaz ont été signalées.

Aucune alerte au tsunami n'a encore été déclenchée. Le séisme n'aurait pas affecté non plus les deux seuls réacteurs nucléaires japonais en service.

Selon le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, 350 militaires ont été dépêchés sur les lieux pour porter secours aux victimes.

Un système d'avertissement a permis aux autorités de prévenir la population quelques secondes avant le séisme, notamment grâce à des alertes sur les téléphones intelligents.

L'agence météorologique japonaise prévient que d'autres répliques pourraient toucher la région dans la prochaine semaine.

« N'approchez pas des bâtiments fragilisés et de ce fait dangereux, car il est très possible que se produisent encore de fortes secousses », a insisté un responsable de l'agence météorologique lors d'un point de presse.

Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et subit 20 % des séismes enregistrés sur Terre.

En 2011, un puissant séisme avait entraîné un tsunami et provoqué l'accident nucléaire de Fukushima. La tragédie avait fait 18 500 morts.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine