Retour

Le Mexique est-il dangereux pour les Canadiens?

Les récents actes de violence au Mexique ne semblent pas décourager les voyageurs d'y passer leurs vacances cet hiver. Un homme de Hamilton a été tué avec quatre autres personnes lors d'une fusillade au bar Blue Parrot de Playa del Carmen.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau et graphiques de Vincent Wallon

Les statistiques montrent que les Canadiens sont de plus en plus nombreux à séjourner au Mexique.

Lynn Connolly vient de réserver ses vacances le mois prochain dans un hôtel tout inclus de Cancun. Une destination qu'elle privilégie volontiers en hiver.

Elle est toutefois un peu nerveuse après la fusillade du week-end.

Je ne sortirai pas de l'hôtel. La sécurité est devenue un incontournable, mais je ne m'abstiendrai pas de voyager parce que ce genre de violence pourrait se produire à Toronto également.

Lynn Connolly, résidente de Toronto

Mme Connolly n'est pas la seule à braver l'insécurité.

Le nombre de touristes canadiens au Mexique ne cesse d'augmenter depuis dix ans. Ils étaient plus de 1,9 million de Canadiens à visiter ce pays en 2015, selon Statistique Canada.

S’informer des dangers

Marco Pozzobon de l'Association canadienne des agences de voyages n'est pas surpris par l'attrait du Mexique auprès des Canadiens.

La Riviera Maya n'a jamais été une région dangereuse, mais nos membres proposent toujours d'autres destinations s'ils sentent que leurs clients hésitent à se rendre au Mexique.

Marco Pozzobon, directeur des communications à l’Association canadienne des agences de voyages

M. Pozzobon ajoute que les Canadiens sont de toute façon bien informés des dangers qui existent dans certains pays ou certaines régions d'un pays et qu'un acte de violence isolé ne devrait pas les dissuader de s'y rendre.

Le Canada déconseille effectivement à ses ressortissants de séjourner en particulier dans les États du nord et du sud-ouest.

Le Conseil ontarien de l'industrie touristique ajoute que les voyagistes ont l'obligation de mettre en garde les consommateurs, mais il revient aux voyageurs de peser les risques qu'ils encourent.

Pour l'heure, le gouvernement fédéral invite les Canadiens à la prudence dans leurs déplacements au Mexique toutes régions confondues.

Une destination dangereuse

Selon le ministère des Affaires mondiales, le taux de violence annuel à l'encontre des touristes canadiens au Mexique était de 3 par 100 000 en moyenne durant la première décennie du 21e siècle. 32 Canadiens ont été tués au Mexique de 2000 à 2011.

Ces statistiques font du Mexique la troisième destination la plus dangereuse pour les Canadiens après la Chine et la Jamaïque. Elles tiennent toutefois compte de facteurs qui relativisent ce niveau de violence, comme la double-citoyenneté des voyageurs et la durée des séjours.

Il est encore trop tôt pour voir si la fusillade de Playa del Carmen aura des répercussions à long terme sur le tourisme.

Notre taux d'occupation a chuté à 40 % depuis dimanche. Nous avons quelques Canadiens, ils ne sont pas inquiets, mais on sent l'incertitude dans la population.

Andrés Galvez, employé à l’hôtel LunaSol à Playa del Carmen

M. Galvez dit que les touristes mexicains de l'hôtel n'ont pas changé leurs plans, parce qu'ils sont habitués à ce genre de tragédie.

Le Conseil ontarien de l'industrie touristique invite les Canadiens à consulter son site Internet et celui des Affaires mondiales pour éviter les désagréments au Mexique grâce à des conseils et des trucs à adopter en voyage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine