Retour

Le palais royal de Djeddah en Arabie saoudite visé par une attaque

Deux gardes saoudiens ont été tués par balles et trois ont été blessés samedi, quand un homme s'est approché en voiture des portes du palais royal à Djeddah et a commencé à tirer, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le tireur, un Saoudien âgé de 28 ans du nom de Mansour Al-Amri, s'est approché en voiture du point de contrôle. Il est sorti du véhicule avant de commencer à tirer, rapporte la chaîne Al-Arabiya.

Après un échange de coups de feu, il a été abattu par la Garde royale, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

Des Kalachnikovs et des cocktails Molotov en sa possession ont été saisis.

L'attaque a eu lieu à un point de contrôle devant la porte occidentale du Palais de la paix à Djeddah, où la famille royale travaille durant les mois d'été.

Le roi Salman se trouve actuellement hors du royaume, en visite d'État en Russie.

Le communiqué du ministère de l'Intérieur ne dit pas où se trouve son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane. Selon certaines informations de presse récente, il se trouve à Djeddah.

Mansour Al-Amri n'est pas connu des services de police et ne semble pas avoir de relation avec des groupes extrémistes, a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, joint au téléphone par la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de l'attaque, a-t-il ajouté.

L'ambassade des États-Unis en Arabie saoudite a appelé ses ressortissants à la prudence avant même que l’attaque soit confirmée par les autorités saoudiennes.

Depuis 2014, l'Arabie saoudite a été la cible de plusieurs attentats meurtriers revendiqués par le groupe armé État islamique.

Plus d'articles

Commentaires