Retour

Le Parlement japonais approuve l’abdication de son empereur

Après le Sénat la semaine dernière, la chambre basse japonaise a voté une loi d'exception qui permet à l'empereur Akihito de laisser le trône à son fils aîné, le prince Nahurito.

Âgé de 83 ans, l’empereur avait déclaré, en août dernier, dans l'une de ses rares interventions publiques que son âge pourrait l'empêcher de remplir pleinement ses fonctions, laissant ainsi entendre qu'il souhaitait abdiquer malgré les obstacles constitutionnels à une telle décision.

La voie est désormais libre pour la première abdication en plus de 200 ans au Japon. Le texte de loi, soumis par le gouvernement conservateur de Shinzo Abe, ne s’appliquera qu’à l’empereur actuel. La date de l’abdication sera fixée par décret, mais, selon la presse japonaise, elle pourrait avoir lieu dès la fin de 2018, après trois décennies de règne.

Akihito est arrivé au pouvoir en 1989 à la mort de son père, Hirohito, qui était empereur pendant la Seconde Guerre mondiale. Hirohito fut déchu de son statut divin après la capitulation nippone en août 1945.

Akihito a été le premier empereur intronisé sous la Constitution de 1947, imposée par les États-Unis après la défaite. L’empereur représente le symbole de l'État et de l'unité du peuple dont la position découle de la volonté populaire, détentrice du pouvoir souverain, selon la Constitution.

Akihito a connu plusieurs problèmes de santé. Il a été opéré du coeur et a soigné un cancer de la prostate. Il a réduit ses apparitions officielles, laissant sa place à son fils, le prince héritier Naruhito, âgé de 57 ans.

Naruhito n'a qu'une fille, mais les règles prévoient que seuls des héritiers mâles peuvent monter sur le trône. En l'état, en cas d'intronisation de Naruhito, c'est son frère, le prince Akishino, qui deviendrait prince héritier, puis le fils de ce dernier, Hisahito, âgé de 10 ans.

Le 125e empereur du Japon s’est efforcé de se rapprocher des citoyens qui lui portent un très grand respect. Akihito est parvenu à moderniser par petits bouts la fonction impériale japonaise, et a toujours rejeté le nationalisme de la Seconde Guerre mondiale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine