Retour

Le Pentagone autorise les bases militaires à abattre des drones

Le Pentagone a autorisé lundi les bases militaires des États-Unis à détruire les drones privés et commerciaux qui les survoleraient.

Le porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis, a précisé que les bases américaines dont le survol est interdit peuvent détruire tout aéronef sans pilote dont la présence est considérée comme une menace pour le personnel ou pour les équipements.

L'accroissement du nombre de drones circulant dans le ciel américain préoccupe les autorités, qui redoutent des attaques contre les bases militaires, les aéroports et les enceintes sportives.

« Nous gardons le droit à l'auto-défense et, en ce qui concerne [...] les drones qui sont actifs au-dessus d'installations militaires, ces nouvelles directives nous permettent d'agir pour arrêter ces menaces », a expliqué M. Davis.

En d'autres termes, a poursuivi le porte-parole, les militaires peuvent « mettre hors d'usage, détruire, pister » les drones.

Aux États-Unis, les vols de drones sont régulés par l'agence fédérale de l'aviation (FAA). Certains endroits, tels que le Pentagone et Washington, sont interdits de survol.

Plus d'articles

Commentaires