Retour

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, démissionne 

Sean Spicer abandonne ses fonctions de porte-parole de la Maison-Blanche, car il désapprouve la nomination du nouveau directeur des communications. Il sera remplacé par la porte-parole adjointe Sarah Huckabee Sanders.

Le président américain Donald Trump a nommé vendredi l'homme d'affaires Anthony Scaramucci comme nouveau directeur des communications pour la Maison-Blanche, sur fond de secousses liées à l'affaire russe.

Âgé de 53 ans, M. Scaramucci, un partisan de longue date de Donald Trump, a d'ailleurs été vu dans la matinée à la Maison-Blanche.

Il remplace Michael Dubke, qui a démissionné en mai dernier en évoquant des raisons personnelles.

Depuis lors, Sean Spicer occupait les deux chaises de porte-parole et directeur des communications. Donald Trump lui aurait demandé de demeurer en poste comme porte-parole de la Maison-Blanche, mais en vain.

La démission de Sean Spicer intervient alors que Donald Trump et son entourage s'efforcent de mettre un terme aux différentes polémiques qui ont émaillé les six premiers mois de l'homme d'affaires dans le bureau ovale.

Le mandat de M. Spicer avait connu un départ tumultueux. Au lendemain de l'assermentation de Donald Trump en tant que président, il avait réprimandé les journalistes au sujet de leur couverture de la taille de la foule lors de l'inauguration du président et a quitté précipitamment la salle de presse sans répondre aux questions.

Âgé de 45 ans, M. Spicer a gagné en notoriété quand l'émission humoristique Saturday Night Live, diffusée à NBC, s'est mise à parodier ses points presse, le faisant personnifier par la comédienne Melissa McCarthy.

Au cours des dernières semaines, Sean Spicer était plutôt resté en coulisses. La porte-parole adjointe Sarah Huckabee Sanders avait pris en charge les conférences de presse, mais y a interdit les caméras.

Sa démission survient alors que le président Trump et son entourage tentent de mettre un terme aux différentes polémiques qui ont émaillé les six premiers mois de leur administration.

L'agence Associated Press indique que les personnes au courant de sa décision de quitter son poste ont insisté pour ne pas être identifiées parce qu'elles n'étaient pas autorisées à en parler publiquement.

Actuellement employé à l'Export-Import Bank, Anthony Scaramucci devrait commencer le mois prochain à son nouveau poste, précise-t-on de source gouvernementale. Fondateur de SkyBridge Capital, il s'était déjà vu proposer le poste d'ambassadeur des États-Unis auprès de l'OCDE à Paris.

Plus d'articles

Commentaires