Retour

Le responsable de l'arsenal nucléaire américain dit qu'il pourrait défier Trump

Alors que les tensions avec la Corée du Nord demeurent élevées, le commandant des forces stratégiques américaines, qui contrôle les armes nucléaires de l'arsenal des États-Unis, affirme qu'il ne mettrait pas à exécution un ordre du président Donald Trump s'il le jugeait « illégal ».

Le général des forces aériennes John E. Hyten, commandant du Commandement stratégique des États-Unis, a déclaré durant une table ronde organisée par le Forum de Halifax sur la sécurité internationale, samedi, qu'il avait déjà discuté de cette possibilité avec M. Trump.

Dans le cas où le président déciderait de lancer une attaque nucléaire, le général Hyten serait responsable des forces nucléaires américaines. Il présenterait alors au président différentes options et le laisserait choisir.

« La manière dont tout ça fonctionne est simple. Je conseille le président et il me dit quoi faire. Si c’est illégal, je lui dirai. Il me demandera alors ce qui serait légal et nous trouverons d’autres options, en incluant toutes les possibilités, pour répondre à n’importe quelle situation », a-t-il déclaré.

Le général a aussi rappelé que son rôle était de permettre la mise en place de solutions diplomatiques, notamment des sanctions, mais que les États-Unis étaient militairement capables de répondre à une attaque.

« Nous sommes toujours prêts [24 heures sur 24] à répondre à toute éventualité en provenance de la Corée du Nord. Cet élément doit être clair. S’il [Kim Jong-un] décidait de prendre cette voie [un conflit armé], cela ne se terminerait pas bien », explique-t-il.

John E. Hyten n’est pas d’accord avec certaines critiques émanant du Forum de Halifax qui appellent à un nouveau plan pour se protéger contre la Corée du Nord, notamment celle du directeur de l’Institut Ilmin en relations internationales de l’Université de Corée, Sung-han Kim, qui considère que les efforts diplomatiques ont été vains jusqu’à présent.

L’une de ces options serait de redéployer des armes nucléaires dans la péninsule coréenne et, une autre, que la Corée du Sud acquière son propre arsenal nucléaire.

« Je veux que ce soit clair pour nos alliés, parce que c’est la meilleure option [pour nous tous]. Selon moi, plus nous avons d’armes nucléaires dans le monde, moins nous serons en sécurité », a répondu Hyten.

Le général en a profité pour exprimer ses inquiétudes concernant l’arsenal nucléaire vieillissant des États-Unis et explique qu’il sera à remplacer au cours des 20 prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine