Retour

Le sacrifice canadien souligné 75 ans après le débarquement de Dieppe

Une délégation canadienne menée par le ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, a participé samedi, en France, à une série de cérémonies visant à souligner le 75e anniversaire du débarquement de Dieppe lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le raid, lancé le 19 août 1942, s'est révélé la journée la plus sanglante pour l'armée canadienne durant la guerre : des quelque 5000 soldats canadiens qui y ont participé, plus de la moitié ont été tués ou capturés et plusieurs des survivants ont été blessés.

L'attaque sur Dieppe, et trois autres débarquements simultanés, devait se produire avant le lever du soleil, mais les soldats canadiens sont arrivés plus tard que prévu sur la côte française, de sorte qu'ils étaient bien visibles pour l'ennemi allemand. Des leçons importantes ont été tirées de ce terrible matin du 19 août 1942, selon le gouvernement canadien.

Des cérémonies commémoratives auront lieu au cours des trois prochains jours en France.

Tôt samedi, un nouveau monument en hommage au King's Own Calgary Regiment a été inauguré à Dieppe. S'en est suivi une cérémonie officielle au Square du Canada, en hommage aux soldats décédés. Des discours ont aussi été prononcés, et des gerbes de fleurs ont été déposées.

Au Canada, des événements étaient prévus à Toronto, à Calgary, à Dieppe (au Nouveau-Brunswick) ainsi qu'à Montréal.

Un parc à Montréal pour commémorer la bataille

Une cérémonie a ainsi eu lieu dans la métropole québécoise pour rebaptiser une partie du parc de la Cité-du-Havre, qui s'appellera dorénavant le « parc de Dieppe ».

Le maire Denis Coderre était présent, de même que plusieurs dignitaires et vétérans.

L'année prochaine, la Ville de Montréal inaugurera un monument reflétant l'importance historique du débarquement, a annoncé M. Coderre sans toutefois dévoiler plus de détails.

« Alors que nous commémorons l'offensive sur Dieppe dans le cadre d'événements au Canada et en France, je demande à tous les Canadiens de rendre hommage aux gens qui ont tant donné à Dieppe ainsi qu'à leurs familles qui ont souffert la perte d'êtres chers », a indiqué le premier ministre Justin Trudeau par voie de communiqué.

De son côté, le gouverneur général du Canada, David Johnston, a rappelé que « le raid sur Dieppe [...] constitue l'un des moments sombres de l'histoire de nos Forces armées canadiennes en temps de guerre », ajoutant qu'« il est primordial de se rappeler le lourd tribut à payer lors de conflits armés et de transmettre cet héritage au fil des générations pour ne pas répéter les erreurs du passé ».

« Le courage dont ils ont fait preuve en servant notre pays ne doit jamais être oublié », a pour sa part déclaré Kent Hehr, le ministre des Anciens Combattants.

Plus d'articles

Commentaires