Retour

Le Sénat adopte une première résolution contre l'Obamacare

Le Sénat américain a adopté jeudi une première résolution destinée à entamer la procédure de démantèlement de l'Obamacare, système élargi de protection médicale aux États-Unis, que le président désigné Donald Trump souhaite achevée rapidement.

La résolution a été approuvée par 51 voix contre 48 et va maintenant être examinée par la Chambre des représentants, où elle devrait être également adoptée cette semaine.

La majorité républicaine a fait de l'abrogation du système mis en place par le président démocrate l'une de ses priorités.

Les républicains ont fait valoir que ce processus d'abrogation pourrait prendre plusieurs mois et que la mise en place d'un système de substitution prendrait encore plus de temps.

Mais Donald Trump exige que les parlementaires agissent rapidement et leur a demandé mercredi de procéder au démantèlement et au remplacement d'une manière « simultanée ».

Environ 20 millions d'Américains, qui ne bénéficiaient auparavant d'aucune couverture médicale, y ont désormais accès grâce à l'Affordable Care Act, loi également connue sous le nom d'Obamacare.

Entrée en vigueur le 1er janvier 2014, elle prévoit que tous les Américains disposent d'une assurance maladie et organise un accès universel aux soins de santé.

Une aide financière est accordée aux patients les plus pauvres qui peuvent désormais bénéficier de la couverture maladie (Medicaid) et, depuis 2016, obligation est faite aux chefs d'entreprises de plus de 50 salariés de souscrire une assurance pour leurs employés.

Les républicains entendent abroger ces dispositions, car, estiment-ils, elles constituent une ingérence du pouvoir fédéral et souhaitent les remplacer par un transfert de compétences vers les États.

Au cours des derniers jours, plusieurs voix ont exprimé une inquiétude face au calendrier resserré voulu par Donald Trump. Elles s'interrogent aussi sur la pertinence d'entamer la procédure d'abrogation sans avoir de projet de remplacement à disposition.

Une première étape

La résolution adoptée jeudi demande aux commissions du Sénat et de la Chambre des représentants de rédiger un projet d'abrogation pour le 27 janvier. Les deux chambres du Congrès devront ensuite approuver le texte de loi avant que le démantèlement commence.

Les républicains, qui disposent de 52 élus sur 100 au Sénat, ont décidé de recourir à une procédure budgétaire particulière qui n'exige que la majorité simple et évite un accord bipartisan avec les démocrates.

Donald Trump a annoncé qu'il présenterait un système de substitution dès que son secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, Tom Price, serait entré en fonction après sa confirmation par le Sénat. Il n'a pas fourni de détails supplémentaires.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine