Retour

Le train accidenté au New Jersey a accéléré avant d’entrer en gare

Le train de banlieue qui a défoncé un mur de la gare d'Hoboken, dans le New Jersey, le 29 septembre, a accéléré brusquement avant d'entrer dans la station, selon l'organisme américain responsable de la sécurité des transports.

La catastrophe ferroviaire, qui a fait 1 mort et 108 blessés, aurait été causée par un coup d'accélérateur survenu moins d'une minute avant le choc.

« La boîte noire indique que l'accélérateur est passé de la position neutre à la position 4 alors que le train roulait à 13 km/h, approximativement 38 secondes avant la collision. La vitesse du train a commencé à augmenter et a atteint un maximum de 33 km/h », a indiqué le National Transportation Safety Board (NTSB) dans un communiqué. 

Plusieurs personnes présentes sur la scène de l'accident et interrogées plus tard ont d'ailleurs évoqué la vitesse du train au moment où il est entré dans la gare.

Les enquêteurs du NTSB, qui ont commencé leurs recherches le jour même de l'accident, ont multiplié les efforts pour dégager les boîtes noires et la caméra vidéo fixée à l'avant du train. L'accès à cet équipement était difficile et dangereux en raison de l'effondrement d'une partie du toit de la gare sur l'avant de la machine.

Le NTSB a souligné jeudi que les données de la caméra et des boîtes avaient pu être récupérées après plusieurs jours de travail. L'organisme n'a toutefois avancé aucune hypothèse pour expliquer l'accélération soudaine du train, qui transportait quelque 250 passagers en pleine heure de pointe.

Le NTSB a préféré demeurer prudent, en évoquant la nécessité d'éviter les « conclusions hâtives » et a précisé que ses enquêteurs se retrouveraient le 11 octobre au siège social de l'organisme établi à Washington.

L'accident avait relancé le débat sur les problèmes de sécurité des trains et le manque d'investissements sur le réseau de transport ferroviaire aux États-Unis.

Plus d'articles