Retour

Le Tribunal pénal international rend son jugement au procès du « Boucher des Balkans »

Plus de 20 ans après la fin de la guerre de Yougoslavie, le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) prononce son jugement au terme du procès de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, accusé de crimes de guerre et de génocide.

Celui que l’on surnommait le « Boucher des Balkans » assiste en personne à la lecture du jugement du TPIY, à La Haye, aux Pays-Bas.

Aujourd’hui âgé de 74 ans, Ratko Mladic a dirigé les milices et les forces armées de la République serbe de Bosnie de 1992 à 1995 pendant la guerre de Yougoslavie qui a fait plus de 100 000 morts et 2,2 millions de déplacés.

Accusé d’avoir mené une politique de nettoyage ethnique impitoyable en Bosnie-Herzégovine, notamment contre les populations musulmanes bosniaques, Ratko Mladic devait répondre à des accusations de crimes de guerre, de crime contre l’humanité et de génocide.

Le procès de Mladic s'est terminé en décembre dernier. L'ex-général serbe fait l'objet de 11 accusations en tout, notamment d'avoir orchestré le massacre de 8000 musulmans dans l'enclave de Srebrenica, en 1995.

La prison à perpétuité avait été requise contre lui par les juges le 7 décembre dernier. Ratko Mladic a été arrêté en mai 2011 par les autorités serbes au terme de plusieurs années de cavale.

Expulsé de la salle d'audience

L'ex-chef militaire serbe a dû être expulsé du tribunal par la sécurité après s'être emporté contre les juges qui lisaient le jugement. Il a pu réintégrer la salle d'audience après s'être calmé et avoir subi un test de pression sanguine.

Une bousculade s'est aussi déclenchée à l'entrée de la salle d'audience où de nombreux Bosniaques se sont rassemblés pour entendre le jugement lorsqu'un jeune homme s'est présenté en brandissant un drapeau serbe, en guise d'appui à Ratki Mladic.

Plus d'articles

Commentaires