Retour

Les 10 fusillades les plus mortelles aux États-Unis

La fusillade dans une discothèque en Floride est la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis. Les violences par armes à feu sont quasi quotidiennes aux États-Unis. Voici les tueries les plus sanglantes des 20 dernières années dans ce pays.

1. Virginia Tech, 16 avril 2007

32 morts, 17 blessés

Cho Seugn-Hui, un étudiant d'origine sud-coréenne âgé de 23 ans, a tué 32 personnes avant de s'enlever la vie à l'institut universitaire Virginia Tech, à Blacksburg.

2. Newtown, Connecticut, 14 décembre 2012

27 morts, 2 blessés

Adam Lanza, 20 ans, a abattu 12 fillettes, 8 garçons et 6 adultes dans une école primaire de Newtown, avant de s'enlever la vie. Le tireur a également tué sa mère.

3. Killeen, Texas, 16 octobre 1991

22 morts, 27 blessés

George Hennard, 35 ans, a foncé dans un restaurant de Killeen avec sa voiture. Puis, il a tué une à une ses victimes d'une balle à la tête avant de se donner lui-même la mort. Avant de s'enlever la vie, il aurait lancé des injures envers les femmes.

4. Dans un cinéma d'Aurora, 20 juillet 2012

12 morts, 58 blessés

La projection du film de Batman The Dark Knight Rises s'est transformée en bain de sang dans un cinéma d'Aurora, en banlieue de Denver, au Colorado. James Holmes a ouvert le feu sur des spectateurs. Il a été arrêté et trouvé coupable de 12 meurtres. L'auteur de la tuerie a été condamné en août 2015 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération.

5. Fort Hood, Texas, 5 novembre 2009

13 morts, 32 blessés

Un psychiatre militaire d'origine palestinienne déclenche la plus grave fusillade sur une base militaire américaine, tuant 13 personnes et en blessant 42, avant d'être blessé et maîtrisé. Nidal Hasan a été déclaré coupable du meurtre de 12 militaires et 1 civil et a été condamné à la peine de mort par un tribunal militaire en 2013.

6. San Bernandino, Californie, 2 décembre 2015

14 morts, 22 blessés

Tashfeen Malik, 27 ans, et Syed Rizwan Farook, 28 ans, ont été abattus par la police après avoir tué 14 personnes et blessé 21 autres lors d'un déjeuner de Noël dans un centre pour personnes déficientes intellectuelles en Californie. Une importante quantité de munitions (4500 cartouches en plus des 1600 qui se trouvaient à l'intérieur de leur voiture) et 12 bombes artisanales ont également été découvertes à leur domicile.

7. École Columbine, Littleton, 20 avril 1999

13 morts, 24 blessés

Lors de ce massacre dans une école secondaire de Columbine, en 1999 au Colorado, deux jeunes, Eric Harris et Dylan Klebold, ont tué 12 de leurs camarades ainsi qu'un professeur avant de se donner la mort.

8. Binghamton, New York, 3 avril 2009

13 morts, 4 blessés

Jiverly Wong a tué 13 personnes et en a blessé 4 autres, dans un centre d'aide aux immigrants. Après avoir ouvert le feu sur les deux réceptionnistes - dont l'une a survécu et a appelé la police -, il est entré dans une salle de classe et a multiplié les coups de feu. Le tireur s'est ensuite enlevé la vie.

9. Washington Navy Yard, 16 septembre 2013

12 morts, 8 blessés

Aaron Alexis, 34 ans et originaire de Fort Worth, au Texas, a ouvert le feu dans un immeuble de bureaux de la marine américaine à Washington, au complexe Navy Yard, avant d'être tué par les policiers. Cet ancien militaire travaillait comme informaticien pour un sous-traitant chargé de mettre à jour l'Intranet de la marine américaine et du corps des marines. Il avait été renvoyé pour des écarts de conduite, notamment des incidents impliquant des armes à feu, et avait un passé violent.

10. Atlanta, 29 juillet 1999

12 morts, 13 blessés

Mark Barton, 44 ans, a tué sa femme et ses deux enfants, puis a ouvert le feu dans deux entreprises de courtage, faisant 9 morts et 12 blessés. Le suspect s'est suicidé quatre heures plus tard.

Plus d'articles

Commentaires