Retour

Les Américains interdits de voyager en Corée du Nord

La Corée du Nord est désormais interdite aux citoyens américains à compter du 1er septembre, annonce un document du département d'État publié mercredi au journal officiel.

Cette interdiction valide durant un an peut être reconduite, selon la même source.

Le secrétaire d’État Rex Tillerson a décidé de ces « restrictions géographiques » en raison de la mort de l’étudiant américain Otto Warmbier le 13 juin dernier. L’étudiant originaire de l’Ohio qui a été détenu durant 18 mois en Corée du Nord avait été rapatrié dans un état comateux.

Son décès a ravivé les tensions entre Washington et Pyongyang dans un contexte délétère marqué par une course à l’armement du régime de Kim Jong-un.

La Corée du Nord a averti que le territoire américain était désormais à sa portée, après le lancement d’un missile balistique intercontinental.

Malgré cette escalade des tensions, Washington a assuré ne pas chercher à renverser le régime nord-coréen.

Pyongyang a carrément tourné au ridicule la décision de Washington.

La décision du département d’État comporte quelques exceptions à caractère humanitaire ou ayant un « intérêt national » avéré.

Par exemple, les représentants de la Croix-Rouge ne sont pas concernés par l’interdiction.

Un millier de touristes américains se rendent chaque année en Corée du Nord dans des voyages encadrés par le régime communiste.

Un circuit d’une semaine peut coûter quelques 2000 $, selon des agences de voyages qui organisent des visites chaque année à environ 5000 touristes occidentaux.

Plus d'articles

Commentaires