Retour

Les Américains resteront en Syrie encore un moment

La Maison-Blanche a indiqué mercredi matin que la mission militaire des américains en Syrie « approche de la fin », car le groupe armé État islamique (EI) y a été presque complètement éradiqué, mais qu'un calendrier de retrait n'a pas encore été décidé.

« Les États-Unis et leur partenaires veulent éliminer complètement ce qui reste du groupe armé État islamique en Syrie, a indiqué Washington dans un communiqué. Nous allons continuer à consulter nos alliés et nos amis concernant nos plans futurs ».

Selon les médias, le président Donald Trump a accepté de laisser les troupes américaines en Syrie pour un moment encore, mais a averti ses chefs militaires que l’armée devait commencer à se préparer à leur retrait.

Lors d’une rencontre avec les dirigeants de l’armée mardi, le président a consenti à ce que les soldats américains continuent à s’impliquer sur le terrain syrien pour sécuriser complètement les zones qui ont été libérées de l’emprise de l'EI.

Il a toutefois averti les chefs militaires que cette mission ne continuerait pas après la destruction de l’EI et qu’il s’attendait à ce que d’autres pays, et tout particulièrement les pays arabes, prennent en charge la stabilisation de la région.

La Maison-Blanche a d'ailleurs fait part de cette opinion dans le communiqué publié mercredi matin. « Nous nous attendons à ce que les pays de la région, ainsi que les Nations unies, travaillent à installer la paix [en Syrie] et s'assurent que l'EI ne réémerge jamais », a déclaré Washington.

Selon NBC, le secrétaire à la Défense américain, James Mattis, aurait fait valoir au président que la lutte contre l’EI était presque finie, mais qu’un retrait complet des soldats américains maintenant pourrait faire perdre les gains faits jusqu’à maintenant.

James Mattis aurait également affirmé que les troupes présentes en Syrie avaient déjà commencé à être réduites et qu’elles continueraient de l’être, mais il n’aurait pas donné plus d’indications sur le laps de temps qu’il considère nécessaire pour que les Américains puissent finir leur travail.

Donald Trump a exprimé à plusieurs reprises ces derniers jours son souhait de retirer rapidement les quelque 2000 soldats américains déployés dans le pays, notamment parce qu’il considère que la mission coûte très cher alors qu’elle apporte peu de bienfaits aux États-Unis.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards