Retour

Les Antilles en alerte maximale à l'approche d'Irma

À quelques heures de toucher terre, l'ouragan Irma atteint maintenant le cinquième et plus haut échelon de l'échelle Saffir-Simpson qui mesure la force des ouragans. Les habitants des Caraïbes se préparent à accueillir l'ouragan Irma en faisant le plein de nourriture et en barricadant leurs maisons.

Le Centre national des ouragans des États-Unis (NHC), à Miami, a mis en garde contre une tempête « potentiellement catastrophique ». Avec des vents soutenus de près de 300 km/h près de son centre et des rafales à 360 km/h, selon Météo France, Irma progressait mardi soir en direction de l'arc antillais.

L'ouragan n’est plus qu’à environ 75 kilomètres à l'est de l'île d'Antigua et se déplaçait vers l'ouest à 24 km/h.

Irma devrait toucher dans les prochaines heures la partie nord des îles du Vent, dont Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises qui ont été placées en alerte violette, le plus haut niveau d'alerte, qui impose le confinement total des habitants.

Plus au sud, la Guadeloupe et la Martinique sont en alerte rouge.

Le NHC a diffusé des alertes à l'ouragan pour Antigua et Barbuda, Anguilla, Montserrat, St. Kitts et Nevis ainsi que les îles Vierges britanniques - où le gouverneur a demandé aux gens d'évacuer la petite île d'Anegada avant le début de la tempête - et américaines, Porto Rico et la République dominicaine.

Ces territoires doivent s'attendre « à des vents extrêmement dangereux, des ondes de tempêtes et des risques pluviométriques », précise le NHC.

Ouragan des plus puissants

Irma a été classé par le NHC comme l'un des cinq ouragans les plus puissants de l'Atlantique de ces 80 dernières années.

Porto Rico, les îles Vierges britanniques et l'État de la Floride ont déclaré l'état d'urgence.

Après l'arc antillais, l'œil d'Irma devrait atteindre le nord des îles Vierges, mercredi, et se diriger près de Porto Rico en fin de journée.

L’ouragan devrait frapper Porto Rico mercredi après-midi pour atteindre le sud de la Floride, après être passé par Haïti et Cuba samedi.

« Porto Rico n'a pas vu d'ouragan de cette magnitude en près de 100 ans », selon le météorologue Carlos Anselmi.

Les citoyens de la Floride, placé en état d'urgence, ont d’ailleurs profité du week-end de la fête du Travail pour vider les étalages des épiceries en prévision du passage de l’ouragan.

« Irma devient un ouragan extrêmement dangereux de catégorie 5 », a déclaré mardi le Centre national des ouragans (NHC), en ajoutant qu'il risquait de gagner encore de l'intensité. « Il faut se hâter d'achever les préparatifs dans la zone d'alerte à l'ouragan », ajoute le centre.

Le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a prévenu la population de 3,4 millions d'habitants que les décisions prises au cours des prochaines heures pourraient être une question de vie ou de mort et l'a pressé à se préparer au cyclone.

La télévision a montré de longues files d'attente de clients achetant dans les magasins des bouteilles d'eau, des piles électriques, des générateurs et des produits alimentaires.

Le NHC prévient qu’Irma pourrait laisser jusqu’à 25 cm de pluie à certains endroits en plus de provoquer des glissements de terrain et des crues-éclair, et engendrer des vagues de sept mètres.

Le premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, indique que son gouvernement a ordonné l’évacuation obligatoire des îles dans la partie sud de la chaîne de l’île. L’Ouragan pose une sérieuse menace aux îles de Mayaguana, Inagua, Crooked, Acklins, Long Cay et Ragged, selon lui. Les habitants de ces îles seront transportés mercredi à Nassau, sur l’île de New Providence.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine