Retour

Les correspondants de Radio-Canada sur leur travail… en 1967

Cette semaine, les correspondants de Radio-Canada sont rassemblés à Montréal. Ils participeront jeudi à l'émission spéciale En direct du monde qui permet d'en connaître plus sur leur travail. Année après année, cette formule d'émission est très appréciée du public, également invité à poser des questions aux correspondants. De nos archives, retrouvez l'édition de 1967 qui donnait la parole aux téléspectateurs pour une première fois.

Dans cette édition spéciale de l’émission Caméra 67 du 2 janvier 1967, les correspondants Roméo Leblanc, Judith Jasmin, Raymond Grenier, Jean-Marc Poliquin, Gilles Loiselle et Yvon Turcot sont réunis devant public. L’émission est animée par Pierre Nadeau, lui-même correspondant à Paris.

Les membres du public sont également invités à poser des questions. Une première pour une telle formule selon son animateur. Dans cet extrait d’archive remanié, il est question du rôle du correspondant à l’étranger et plus spécifiquement, de l’accueil réservé aux journalistes canadiens-français dans les pays où ils sont basés.

Roméo Leblanc est alors correspondant à Washington, Judith Jasmin, à New York, Raymond Grenier, à Londres, alors que Jean-Marc Poliquin, Gilles Loiselle et Yvon Turcot couvrent respectivement la Russie, l’Europe et l’Asie. Ils partagent quelques anecdotes et surtout, leur perspective du monde.

Tout comme de nos jours, l’émission réunissant les correspondants est diffusée en janvier, afin de faire la revue de l’année achevée et de discuter des enjeux à venir. En ce début de 1967, l’animateur Pierre Nadeau choisit de terminer l’émission sur une note positive :

Je vous fais l’interprète de mes camarades pour vous souhaiter et nous souhaiter une bonne année. Qu’au cours de cette année 1967, qu’il nous soit donné un peu moins souvent de témoigner des calamités, des désastres et des guerres dans le monde et plus souvent des événements heureux, des beaux moments de la vie.

Plus d'articles