Retour

Les démocrates avertissent Trump de ne pas limoger le procureur spécial sur la Russie

Une « crise constitutionnelle », rien de moins. Voilà la menace que brandit l'opposition démocrate, aux États-Unis, si le président Donald Trump profite de la publication du controversé mémo républicain sur les possibles fautes du FBI pour faire table rase et congédier les responsables enquêtant sur la possible ingérence de Moscou lors de la présidentielle de 2016.

« Limoger [le secrétaire adjoint à la Justice] Rod Rosenstein ou [le procureur spécial chargé de l'enquête] Bob Mueller pourrait créer une crise constitutionnelle sans précédent », du jamais vu depuis l'ère Nixon, soutiennent ainsi des leaders démocrates du Congrès américain dans une lettre transmise au chef de l'État.

On avance par ailleurs qu'agir de la sorte pourrait représenter « une obstruction à la justice » qui mènerait possiblement à une destitution, ont ajouté les parlementaires.

Plus tôt, vendredi, M. Trump a donné le feu vert à la déclassification d'une note confidentielle écrite par des républicains. La note en question critique les méthodes employées par la police fédérale américaine pour enquêter sur un ancien membre de l'équipe de campagne du président républicain.

« Les plus hauts responsables et enquêteurs du FBI et du ministère de la Justice ont politisé le processus sacré d'investigation en faveur des démocrates et contre les républicains », a de son côté lancé M. Trump sur Twitter.

Chez les démocrates, on craint que le bouillant locataire du 1600, Pennsylvania avenue ne se serve de cette note pour saborder l'ensemble de l'enquête sur le rôle de la Russie dans la présidentielle.

Sessions « a confiance »

Cependant, toute la machine républicaine ne semble pas réclamer que le président agisse promptement dans ce dossier. Le secrétaire à la Justice, Jeff Sessions, a ainsi annoncé qu'il entendait transmettre le mémo au département des affaires internes à des fins d'enquête.

S'exprimant par voie de communiqué, le procureur général a mentionné avoir reçu plusieurs demandes, de la part du Congrès, « à propos de l'efficacité du département », et qu'il ferait suivre ces interrogations « aux départements concernés ».

M. Sessions a par ailleurs salué le travail des employés du département, disant avoir « fortement confiance » en eux.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine