Retour

Les élections de dimanche annulées en Haïti

Le conseil électoral provisoire, responsable de l'organisation des élections haïtiennes, a annoncé l'annulation du second tour du scrutin présidentiel prévu dimanche, déjà reporté deux fois pour des « raisons de sécurité ».

Le président Michel Martelly avait pourtant assuré son maintien, dans une allocution à la télévision nationale diffusée jeudi. Lors de son discours, il a accusé un petit groupe de personnes de vouloir saboter le processus démocratique.

Dans un communiqué publié vendredi, le conseil électoral recense, dans les cinq départements du pays, trois incendies, quatre tentatives d'incendie, des tirs et un vol de « matériel sensible », ce qui le conduit à la décision d'annuler l'élection.

Irrégularités dénoncées

Ce deuxième tour doit opposer Jovenel Moïse, le candidat soutenu par M. Martelly, à Jude Célestin. M. Célestin avait obtenu 25 % des voix au premier tour du 25 octobre dernier contre près de 33 % pour Jovenel Moïse.

Jude Célestin a dénoncé des irrégularités au premier tour, annonçant qu'il allait boycotter le second tour, même s'il n'a pas retiré formellement sa candidature. Il a déjà qualifié le processus de farce et de coup d'État électoral.

Ce second tour de scrutin a déjà été reporté à deux reprises en raison des allégations de fraude. Initialement prévu le 27 décembre, le second tour a été reporté, pour permettre à une commission indépendante d'évaluer les résultats. La commission a déterminé que le scrutin avait été entaché d'irrégularités.

Toute la semaine, des manifestants ont pris d'assaut les rues de Port-au-Prince pour dénoncer la tenue de ce second tour.

Plus d'articles

Commentaires