Retour

Les États-Unis versent 500 millions de dollars au fonds vert de l'ONU

L'administration sortante du président Barack Obama a annoncé mardi une contribution d'un demi-milliard de dollars au fonds vert de l'ONU pour le climat, trois jours avant de passer la main à l'équipe de Donald Trump.

Ce fonds représente « la plus grande institution financière multilatérale du monde consacrée » à la lutte contre le réchauffement climatique, a précisé le département d’État.

L'administration Obama avait annoncé en 2014 une contribution de 3 milliards de dollars pour ce fonds. Elle en a versé la première tranche en mars dernier. Le Fonds vert pour le climat gère les sommes destinées au financement des programmes de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'adaptation au réchauffement dans les pays en développement.

L'accord de Paris sur le climat de 2015 constitue l'une des réussites de la présidence de Barack Obama.

Le président élu, Donald Trump, a dit en campagne électorale qu’il ferait sortir le pays de cet accord. Son futur secrétaire d’État, l'ex-PDG d’ExxonMobil Rex Tillerson, a déjà souligné devant le Congrès l’importance pour les États-Unis de rester impliqués dans la lutte internationale contre le réchauffement climatique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine