Retour

Les fils d’un Irano-Canadien mort en prison arrivent à Vancouver

Les deux fils d'un universitaire irano-canadien mort dans une prison de Téhéran en février sont arrivés à l'aéroport de Vancouver jeudi matin.

Ramin et Mehran Seyed-Emami ont quitté l’Iran mercredi à bord d’un avion à destination du Canada, via l’Allemagne.

Le professeur de sociologie Kavous Seyed-Emami est mort dans la tristement célèbre prison d'Evin en février.

« Au lieu d'être en mesure de pleurer la mort de notre père en paix, nous avons été harcelés par les autorités iraniennes », a déclaré Ramin Seyed-Emami en arrivant à Vancouver. « Ils essaient de nous empêcher de reconstruire nos vies. »

La veuve du professeur et la mère des frères, Maryam Mombeini, a été empêchée de quitter Téhéran par les autorités iraniennes. Ses fils disent que le passeport iranien de leur mère a été confisqué.

Omar Alghabra, le secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, a accueilli les frères à l'aéroport.

M. Alghabra affirme que le ministère des Affaires étrangères continue de faire tout son possible pour que Mme Mombeini rentre au Canada. « La ministre Freeland a parlé avec la mère au téléphone ce matin afin de la rassurer », dit-il.

Ottawa tente d'ouvrir des voies diplomatiques avec Téhéran à travers l'ONU pour discuter de la situation.

Plus d'articles