Retour

Les forces kurdes et arabes entrent dans Raqqa, dernier bastion de l’EI en Syrie

Après avoir resserré l'étau pendant sept mois autour de Raqqa, dernier bastion du groupe armé État islamique (EI), dans le nord de la Syrie, les Forces démocratiques syriennes y sont entrées mardi par l'est, à la faveur d'un assaut général.

L'assaut lancé contre le fief de l'EI en Syrie a commencé vendredi par une série de bombardements et de frappes aériennes contre les positions djihadistes. Les troupes se sont ensuite approchées de la ville par le nord, l’est et l’ouest.

Selon des informations rapportées par une ONG et le commandement des Forces démocratiques syriennes (FDS), les troupes arabo-kurdes, soutenues par les États-Unis, sont déjà entrées dans l’est de la ville.

« Nos forces sont entrées dans le quartier de Mechleb », a confirmé à l'Agence France-Presse la commandante Rojda Felat, des FDS.

D’après l’Observatoire des droits de l’homme, basé à Londres, les FDS auraient même déjà repris plusieurs positions et immeubles à l'EI dans cette partie de la ville.

Cet assaut, longtemps retenu par le commandement américain, qui attendait depuis sept mois de consolider ses positions et concentrait ses forces dans les faubourgs de la ville, n’est pas une mince tâche en raison des dizaines de milliers de civils qui y vivent encore.

Le général américain Steve Townsend, qui commande les forces de la coalition internationale contre l’EI, a prévenu dans un communiqué de s’attendre à une bataille « longue et difficile ».

Une bataille qui assenera selon lui « un coup décisif » au califat décrété par l’EI dans les zones qu’il a conquises.

Raqqa, que l'EI considère comme sa capitale en Syrie, est l’une des toutes premières villes que le groupe armé a conquises lors de son expansion fulgurante en Syrie et en Irak, en 2014.

La situation n’est guère mieux pour l'EI en Irak où les forces irakiennes et kurdes sont sur le point de reprendre la ville de Mossoul, qui est le dernier grand centre urbain du pays toujours occupé par les djihadistes.

La coalition internationale contre l’EI, à laquelle participe le Canada en Irak, fournit aux FDS des armes, un appui aérien et de l’assistance au sol.

Le général Townsend a ajouté que l'offensive s'inscrivait dans la cadre d'une bataille plus vaste contre l'EI, qui a revendiqué de nombreuses attaques meurtrières dans la région mais aussi en Europe.

Plus d'articles

Commentaires